22.1 C
Port Louis
Friday, May 31, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Les Maldives Demandent À L’inde De Retirer Ses Troupes D’ici Au 15 Mars

Doit Lire

Le président des Maldives, le Dr Mohamed Muizzu, a demandé à l’Inde de retirer son personnel militaire d’ici la mi-mars.

Le secrétaire à la politique publique du cabinet du président, Abdulla Nazim Ibrahim, a déclaré lors d’une conférence de presse dimanche après-midi que le président Muizzu avait officiellement demandé à l’Inde de retirer son personnel militaire d’ici au 15 mars.

Les dernières statistiques gouvernementales indiquent qu’il y a 88 soldats indiens aux Maldives.

Un groupe de haut niveau a été mis en place par l’Inde et les Maldives pour négocier le retrait des troupes. Ce groupe a tenu sa première réunion au siège du ministère des affaires étrangères à Malé dimanche matin. Munu Mahawar, le haut-commissaire indien, était également présent lors de la réunion.

Nazim a confirmé la tenue de la réunion et a déclaré que la demande de retrait des troupes avant le 15 mars était à l’ordre du jour.

Un groupe restreint de haut niveau a été créé par l’Inde et les Maldives pour négocier le retrait des troupes. Le groupe a tenu sa première réunion au siège du ministère des affaires étrangères à Malé dimanche matin. Munu Mahawar, le haut-commissaire indien, était également présent lors de la réunion.

Nazim a vérifié la réunion et a déclaré que la demande de retrait des troupes avant le 15 mars était à l’ordre du jour.

Il s’attend à ce que la réunion se prolonge jusque tard dans la nuit.

“Le personnel militaire indien ne peut pas rester aux Maldives. C’est la politique du président Dr. Mohamed Muizzu et de cette administration”, a-t-il déclaré.

Le président Muizzu avait bâti sa campagne présidentielle sur la promesse d’expulser le personnel militaire indien des Maldives et avait demandé officiellement à l’Inde de retirer son personnel militaire peu après son entrée en fonction.

S’adressant à la presse samedi, à son retour aux Maldives après une visite d’État de cinq jours en Chine, le président Muizzu a indirectement attaqué l’Inde.

Sans nommer aucun pays, il a déclaré : “Nous sommes peut-être petits, mais cela ne vous autorise pas à nous malmener.”

Il a également annoncé des plans visant à réduire la dépendance du pays à l’égard de l’Inde, notamment en garantissant l’importation de denrées alimentaires essentielles, de médicaments et de produits consommables en provenance d’autres pays.

“Nous ne sommes dans l’arrière-cour de personne. Nous sommes un État indépendant et souverain”, a-t-il déclaré en s’adressant aux journalistes réunis à l’aéroport international de Velana.

Il a ajouté qu’aucun pays n’avait le droit d’exercer une influence sur les affaires intérieures d’un autre pays, quelle que soit sa taille.

Il s’est engagé à ne permettre aucune influence extérieure sur les affaires intérieures des Maldives.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles