25.8 C
Port Louis
Monday, May 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Les États-Unis Assouplissent Les Sanctions Pétrolières Contre Le Venezuela Après L’accord Sur Les Élections

Doit Lire

Le gouvernement vénézuélien et l’opposition se sont mis d’accord pour que des observateurs étrangers surveillent les élections de l’année prochaine, ce qui a conduit les États-Unis à assouplir leurs sanctions à l’encontre du Venezuela.

Les secteurs du pétrole, du gaz et de l’or du Venezuela bénéficieront d’un assouplissement des sanctions. La deuxième partie de l’année prochaine a été réservée aux prochaines élections au Venezuela.

D’autres sanctions sont également en vigueur, liées à la répression des manifestants et à la détérioration de la démocratie. Washington a lancé un avertissement, déclarant qu’en cas d’échec de l’accord électoral, l’assouplissement pourrait être annulé.

Le Venezuela, qui fait l’objet de sanctions sévères depuis 2019, a été autorisé à produire et à exporter du pétrole vers ses marchés de prédilection pour les six prochains mois grâce à une nouvelle licence générale délivrée par le département du Trésor américain.

En ce qui concerne l’industrie aurifère, aucun délai n’a été fixé.

Selon une déclaration du secrétaire d’État Antony Blinken, les États-Unis ont averti le Venezuela qu’il devait “définir un calendrier et un processus spécifiques pour la réintégration accélérée de tous les candidats” d’ici le 30 novembre. “Tous ceux qui veulent se présenter à l’élection présidentielle devraient en avoir la possibilité”, a-t-il déclaré, plaidant pour la libération de “tous les ressortissants américains détenus à tort et les prisonniers politiques vénézuéliens”.

L’accord entre l’opposition et le gouvernement vénézuélien a été signé mardi à la Barbade. Les 12 principes de l’accord comprennent la garantie d’une circulation libre et sûre de tous les candidats dans le pays, ainsi que l’accès aux médias publics et privés.

Afin de garantir que les millions de Vénézuéliens qui ont quitté le pays puissent exercer leur droit de vote, les deux parties ont également décidé de mettre à jour les listes électorales à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Toutefois, l’administration et les deux partis d’opposition ne s’entendent pas sur la question de savoir si l’accord autorise l’expulsion de la dirigeante de l’opposition, María Corina Machado.

Le régime du président Nicolás Maduro a fait l’objet de sanctions sévères de la part de l’administration Trump en réponse à sa réélection en 2018, que les États-Unis ont jugée “illégitime”.

Toutefois, le président Joe Biden a renforcé la communication entre les deux nations.

Étant donné que plus de sept millions de Vénézuéliens ont fui leur pays, dont un grand nombre vers les États-Unis, en raison des conditions économiques épouvantables qui règnent dans les Andes, les États-Unis ont intérêt à ce que la crise soit résolue.

La réduction des sanctions américaines contre le secteur pétrolier vénézuélien serait économiquement avantageuse pour les deux pays, car le Venezuela possède les plus grandes réserves prouvées de pétrole au monde.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles