19.4 C
Port Louis
Saturday, June 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Secteur Financier Mauricien A Connu Une Croissance, Même En Période De Pandémie Déclare Mahen Seeruttun

Doit Lire

Les ministres Leela Devi Dookun-Luchoomun, Bobby Hurreeram et Mahen Seeruttun étaient en conférence de presse aujourd’hui dans le bâtiment du Sun Trust.

La vice Première ministre et ministre de l’Education, Leela Devi Dookhun-Luchoomun a commenté la question de fuite des questionnaires du PSAC.

De son côté, le ministre des Services Financiers, Mahen Seeruttun, a commenté deux articles de presse parus le 21 et 24 juin, dans deux journaux locaux, qui ont repris un article international, faisant état que Maurice est un paradis fiscal. « Ces articles de presse portent préjudice à notre juridiction et au centre financier Mauricien. Je demande aux journalistes de bien vérifier leurs informations avant d’écrire n’importe quoi », fulmine-t-il.

Le ministre des Services financiers a déclaré que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a même « whitelisted » Maurice à ce sujet. Il a précisé que le pays satisfait tous les critères établis par l’OCDE comme un pays n’étant pas un paradis fiscal et un régime qui ne pratique pas de « harmful taxes » entre autres. D’autre part, il a tenu à souligner que le secteur financier mauricien a connu une croissance, même en période de pandémie, notamment, 1 % en 2020, 4.6 % en 2021 et une meilleure croissance pour l’année 2022 est attendue.

Pour sa part, le ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram n’a pas mâché ses mots à l’encontre des députés de l’Opposition qui étaient absents lors des débats budgétaires. Il a expliqué qu’alors que les membres du gouvernement étaient en train de travailler dur pendant le Committee of Supplies au Parlement, selon lui, les députés de l’Opposition discutaient entre eux, de qui va rester ou pas.

Bobby Hurreeram a aussi déploré le fait qu’il y avait seulement 6 députés de l’Opposition alors que les travaux du Committee of Supplies se terminaient à l’Assemblée nationale.Par ailleurs, le ministre a salué le travail accompli par les backbenchers du gouvernement qui, selon lui, ont « put to task » les ministres en posant diverses questions sur différents sujets, en comparaison aux questions des députés de l’Opposition, qui, selon Bobby Hurreeram, étaient des questions simples.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles