23.6 C
Port Louis
Monday, May 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Un Cas De Corruption Contre Un Policier Référé À La CID

Doit Lire

Depuis ce vendredi 13 juillet, la Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division sud a été saisie d’une enquête concernant un cas de pot de vin impliquant un policier. Ce dernier qui compte une dizaine d’années de service au sein de la force policière aurait pris le téléphone cellulaire d’un habitant de Pailles pour effectuer un transfert d’un montant de Rs 10 000 par l’application de Juice. Cet argent aurait confié ce policier du poste de police de Pailles à ce contrevenant est pour qu’il ne soit pas être inculpé sous une accusation provisoire d’assassinat, mais seulement pour des infractions au code de la route.

Cette affaire remonte au dimanche 9 juillet aux alentours de 21 heures 30. Au cours d’un contrôle routier à l’Avenue Pailles, une équipe de policiers, dont faisait également partie le policier incriminé avait interpellé une voiture de la marque Nissan de couleur blanche. Mais le conducteur ne s’était pas arrêté immédiatement. C’est après une course poursuite que cette voiture devait s’arrêter un peu plus loin.

Le conducteur un entrepreneur de 24 ans, habitant cette localité et ses amis  qui étaient dans la voiture avaient été emmenés au poste de police de Pailles. Une plainte pour corruption a été faite ce jeune entrepreneur contre ce policier. Il a expliqué aux petites heures du lundi matin 10 juillet que ce policier l’avait placé dans un bureau et l’avait informé qu’il était en état d’arrestation. Ce policier dit-il lui avait par la suite informé de ses droits constitutionnels.

A un certain moment ce policier lui avait demandé son téléphone cellulaire en disant, «koz parol sinon to pe ale dormi».  Ce policier avait alors déverrouillé son téléphone en le plaçant devant son visage pour une reconnaissance faciale. Il avait fait ce geste une deuxième fois lorsqu’il avait vu l’apparition de l’application Juice avait été autorisée. En même il avait informé le contrevenant qu’il allait prendre une somme de Rs 10 000, pour qu’il ne fait pas état de ce cas de tentative d’assassinat. Qu’il allait être pris que pour des infractions au code de la route. Toutefois cet argent n’a été retiré dans un guichet automatique.

Effectivement après avoir repris possession de son téléphone il avait constaté qu’il y a eu une transaction cardless pour la somme de Rs 10 000. Il devait également constater que le code obtenu avait été effacé. Ce policier avait-t-il déclaré ce code sur un morceau de papier avant de le déchirer et mettre dans sa poche. Peu avant 23 heures ce dimanche 9 juillet ce policier avait une entrée dans le Diary Book concernant le jeune entrepreneur pour cinq contreventions. Il n’y avait aucune entrée de sa part dans l’Occurrence Book pour faire état d’une tentative d’assassinat.

Les enquêteurs de la CID ont la tâche difficile pour prouver qui dit vrai entre ce contrevenant et ce policier. Ce dernier qui compte plusieurs absences au travail, ne s’était pas présenté au poste de police de Pailles depuis cette affaire.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles