25.6 C
Port Louis
Monday, June 24, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Niger : L’Afrique De L’ouest Prévient De Recourir À La Force Contre Les Putschistes, Des Manifestants Attaquent L’ambassade De France

Doit Lire

Quelques jours après la destitution du président Mohammed Bazoum par l’armée nigérienne, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a imposé des sanctions et a averti qu’elle utiliserait la force contre les putschistes s’ils ne répondaient pas à la demande de réintégrer le président déchu Mohammed Bazoum dans une semaine. 

Les dirigeants de la CEDEAO ont exigé que l’ordre constitutionnel soit rétabli lors d’un sommet d’urgence organisé au Nigeria pour discuter du coup d’État de la semaine dernière et ont menacé de prendre des mesures de rétorsion si ce n’était pas le cas.

Selon leur déclaration, “ces mesures peuvent inclure l’usage de la force”, et ils ont également insisté sur la réunion immédiate des responsables de la défense pour assurer leur mise en œuvre. 

Le coup d’État a entraîné des violences de la part des partisans de la junte, qui ont attaqué l’ambassade de France à Niamey, la capitale du Niger, et détruit les drapeaux de leur ancienne puissance coloniale et de leur mission. 

Certains émeutiers ont déchiré et écrasé sous leurs pieds le panneau portant l’inscription “Ambassade de France au Niger”. À la place, ils ont mis des drapeaux nigériens et russes et ont lancé des slogans tels que “Vive la Russie”, “Vive Poutine” et “À bas la France”.

Les images de la scène ont semblé effrayantes : des parties de l’ambassade étaient en proie aux flammes dimanche, tandis que les blessés, le corps ensanglanté, étaient emmenés à l’hôpital. Les partisans de la junte ont protesté contre la décision de la France de suspendre l’aide au développement et le soutien budgétaire au Niger en raison du coup d’État. 

Le pays situé dans la région du Sahel a connu un septième coup d’État. 

Mahamat Idriss Deby, le président du Tchad, qui a pris ses fonctions en 2021 à la suite d’un coup d’État, a vu son homologue nigérian Bola Tinubu en dehors de la conférence et lui a proposé de communiquer avec les chefs militaires du Niger, selon deux assistants présidentiels nigériens. 

La télévision publique nigérienne a montré Deby en train de les rencontrer après son arrivée. 

L’Afrique de l’Ouest est entrée en action et les huit membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la CEDEAO ont annoncé qu’ils fermeraient immédiatement leurs frontières avec le Niger, interdiraient les vols commerciaux, suspendraient les transactions financières, gèleraient les avoirs nationaux et cesseraient de fournir de l’aide.

À la suite des coups d’État survenus au Mali, au Burkina Faso et en Guinée au cours des trois dernières années, la CEDEAO a imposé des sanctions comparables à chacun de ces pays.

Les analystes politiques affirment qu’en dépit du fait que les sanctions financières ont entraîné des défauts de paiement, en particulier au Mali, elles ont davantage nui aux citoyens ordinaires qu’aux dirigeants militaires qui ont pris le contrôle de certains des pays les plus pauvres du monde. Les trois pays ont établi des calendriers pour la restauration d’un gouvernement civil, mais peu de choses ont été faites pour les mettre en œuvre.

La communauté internationale, notamment les États-Unis, les Nations unies, l’Union africaine, l’Union européenne et l’ancienne puissance coloniale qu’est la France, a fermement dénoncé le coup d’État militaire qui a débuté mercredi au Niger.

Tous ont refusé d’accepter les nouveaux dirigeants du régime du général Abdourahamane Tiani.  

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles