20.6 C
Port Louis
Wednesday, May 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Lettre Pastorale 2024 : « Zenes Dibout Pou To Pei! »

Doit Lire

Hier, Monseigneur Jean Michaël Durhône, 12e évêque de Port-Louis a présenté sa première Lettre Pastorale axée sur les jeunes, la conscience politique et citoyenne, intitulée : « Zenes Dibout pou to pei ! ».

Pour sa lettre pastorale, Mgr Durhône rappelle qu’au nom de la construction de la société mauricienne, il est important de cultiver cette prise de conscience de manière continue. « Est-ce que la conscience politique et citoyenne n’a besoin d’être cultivée qu’au moment des élections ? », affirme le nouvel évêque de Port-Louis en introduction du document rendu public ce mardi 16 avril à l’évêché de Port-Louis avant de poursuivre « qu’une réflexion sur cette question […] paraît essentielle pour continuer à construire la société mauricienne « as one people, as one nation, in peace, justice and liberty ».

Confiance et espérance dans la jeunesse

Comme ses prédécesseurs, Mgr Durhône dit croire profondément dans la jeunesse de notre pays. « Je crois […] que toi, jeune, tu as des potentiels extraordinaires qui méritent d’être valorisés. En m’adressant à toi, j’exprime ma conviction profonde que tu as beaucoup à donner à notre chère République de Maurice », affirme-t-il en introduction de la Lettre Pastorale, illustrée de manière moderne avec des couleurs et illustrations inspirées du street art, certains designs ayant été conçus à l’aide de l’intelligence artificielle.

Pastoral Letter 2024

Les jeunes partie prenante dans la poursuite du bien commun

Partant des grands textes, documents de références tels que Vatican II, publiés par l’Eglise Catholique, Mgr Durhône situe le but de la politique en plusieurs axes : réaliser le vivre ensemble, poursuivre le bien commun, maîtriser la violence entre autres. Pour mener à bien ces chantiers, l’évêque de Port-Louis invite les jeunes à s’engager : « Solidaire du genre humain, tu ne peux te détourner des réalités de ce monde en pleine transformation. C’est ton devoir de citoyen de t’engager à la construction de l’avenir de la société mauricienne. C’est à toi de contribuer à redonner à la politique ses lettres de noblesse. En te réappropriant la politique et la citoyenneté, l’engagement politique peut devenir un chemin d’espérance ».

Dans le 3e chapitre, l’évêque de Port-Louis détaille, avec des illustrations, les diverses manières d’éveiller nos jeunes à la conscience politique et citoyenne :

  1. L’apprentissage de la démocratie ;
  2. Formation des jeunes sur le leadership social et politique ;
  3. Œuvrer ensemble pour l’émergence une conscience citoyenne mauricienne.

A l’écoute des jeunes

Fraternité, lutte contre les addictions, écologie, utilisation saine des réseaux sociaux … Mgr Durhône reprend des thèmes d’actualités et invite les jeunes à réfléchir et à formuler leur projet de société. L’évêque désire entendre leurs aspirations et communique une adresse mail : [email protected] pour recueillir les propositions de la jeunesse mauricienne. Cette écoute a déjà démarré. En effet, plusieurs jeunes issus de différents horizons ont apporté leur contribution à la réflexion engagée par Mgr Durhône en marge de la rédaction de sa Lettre Pastorale.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles