23 C
Port Louis
Thursday, June 13, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Représentant Résident Du PNUD Souligne La Nécessité D’intégrer De Plus En Plus D’énergies Renouvelables Dans Le Mix Energétique Electrique

Doit Lire

Les participants qui ont suivi une formation sur l’entreprenariat et les bases du photovoltaïque dans le cadre du projet du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Fonds vert pour le climat (GCF) “Accélérer la transformation vers une économie à faible émission de carbone en République de Maurice” ont reçu des certificats, vendredi, lors d’une cérémonie qui s’est tenue à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port Louis.

Le ministre de l’énergie et des services publics, M. Georges Pierre Lesjongard, le ministre de l’égalité des sexes et du bien-être familial, Mme Kalpana Devi Koonjoo-Shah, et la représentante résidente du PNUD, Mme Amanda Serumaga, étaient présents. L’épouse du Premier ministre, Mme Kobita Jugnauth, était l’invitée principale de la cérémonie.

Kobita Jugnauth at UNDP - GCF project Ceremony

Dans son discours, le ministre Lesjongard a rappelé que la vision du gouvernement est de transformer l’île Maurice en un modèle de développement durable. Il a également souligné que le budget de l’année dernière prévoyait diverses mesures visant à produire davantage d’ER afin de faire de ce secteur un pilier de notre économie. Dans ce contexte, le ministère de l’énergie et des services publics travaille en collaboration avec les différentes parties prenantes pour atteindre les objectifs fixés, a-t-il ajouté.

Parlant de la formation, il s’est dit satisfait qu’elle ait été conçue pour aider les participants à comprendre comment l’énergie peut être exploitée en utilisant les ER dans leurs entreprises. Pour sa part, la ministre Koonjoo-Shah s’est attardée sur la vulnérabilité des femmes et des filles au changement climatique et a souligné qu’elles peuvent être des agents et des promoteurs actifs et efficaces de l’adaptation et de l’atténuation. Elle s’est réjouie du fait que les sessions de formation ont non seulement contribué à l’autonomisation des femmes mais les ont également familiarisées avec les avantages de l’utilisation des énergies renouvelables.

Également présente, la représentante résidente du PNUD, Mme Amanda Serumaga, a rappelé qu’à ce jour, à Maurice, seulement 24% de l’électricité est générée par les énergies renouvelables et qu’il est devenu d’autant plus urgent d’atteindre l’objectif de 60%.

Kobita Jugnauth at UNDP - GCF project Ceremony

Elle a souligné que la nécessité d’intégrer de plus en plus d’énergies renouvelables dans le mix énergétique a été reconnue depuis longtemps par le gouvernement et rationalisée dans les politiques nationales pertinentes. Elle a rappelé que le PNUD aide le gouvernement à mettre en œuvre le projet du GCF “Accélérer le passage à une économie à faible émission de carbone dans la République de Maurice”.

La subvention de 28 millions USD (couplée à plus de 162 millions USD de cofinancement), a-t-elle souligné, aide le gouvernement mauricien à atteindre son objectif d’utiliser les énergies renouvelables pour répondre à 40 % des besoins énergétiques du pays d’ici 2030, grâce à des interventions techniques sur le réseau électrique. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une vaste stratégie nationale visant à réduire la dépendance du pays à l’égard des combustibles fossiles, à renforcer la sécurité énergétique et l’atténuation du changement climatique, à démocratiser l’accès à une énergie propre et abordable et à améliorer la balance des paiements du pays, a-t-elle ajouté.

Dans son discours en tant qu’invitée principale, Mme Kobita Jugnauth a appelé les femmes entrepreneurs à se familiariser avec les avantages des énergies renouvelables, car l’avenir réside dans les énergies propres. Elle a déclaré que le développement des énergies propres est vital pour lutter contre le changement climatique et limiter ses effets les plus dévastateurs. Selon elle, la transition vers un système énergétique basé sur les technologies renouvelables aura des conséquences économiques très positives sur l’économie mondiale et le développement.

Kobita Jugnauth at UNDP - GCF project Ceremony

À Maurice, elle a déclaré que le gouvernement s’était fixé pour objectif d’atteindre 60 % d’énergies renouvelables au cours des dix prochaines années, afin de faire avancer le programme de développement durable. Elle a souligné la nécessité d’introduire l’énergie renouvelable dans les programmes scolaires, ajoutant qu’au fil des ans, 3 500 emplois devraient être créés dans le domaine de l’énergie renouvelable.

La sélection a été effectuée parmi les institutions travaillant avec les femmes et les jeunes entrepreneurs, telles que le Conseil national des femmes, le Conseil national des femmes entrepreneurs, le Conseil de la jeunesse, la Fondation nationale pour l’autonomisation et les centres d’aide sociale par le biais de la division du ministère de l’égalité des sexes et du bien-être familial. Les formations se sont déroulées les samedis à partir du 03 octobre 2020. Au total, 192 participants ont été formés.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles