23.3 C
Port Louis
Saturday, July 20, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Musée Intercontinental De L’esclavage Ouvre Officiellement Ses Portes Au Public

Doit Lire

Le Musée Intercontinental de l’Esclavage a été officiellement ouvert par le Premier Ministre, Ministre de la Défense, de l’Intérieur et des Communications Extérieures, Ministre de Rodrigues, des Iles Extérieures et de l’Intégrité Territoriale, M. Pravind Kumar Jugnauth, hier après-midi, à Port Louis. Une Exposition de Préfiguration a également été lancée pour l’occasion.

Le Musée intercontinental de l’esclavage, qui présente des expositions temporaires depuis 2020, sera ouvert au public à partir du 4 septembre 2023. Cette ouverture fait suite aux travaux de rénovation du site de l’ancien hôpital militaire du Labourdonnais qui abrite le musée.

Plusieurs personnalités ont assisté à la cérémonie d’ouverture.

La Sous-Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Secteur des sciences sociales et humaines, Mme Gabriela Ramos, a transmis par vidéo ses félicitations pour cet événement hautement symbolique.

Dans son discours, le Premier ministre a rappelé que la création du musée était l’une des principales recommandations du rapport 2012 de la Commission Vérité et Justice, dont le mandat était, entre autres, d’enquêter sur l’histoire de l’esclavage et ses conséquences à Maurice. Il a souligné que l’ouverture de l’Intercontinental Slavery Museum était une étape importante dans le devoir de se souvenir du sacrifice et de la douleur des victimes de la traite négrière, ainsi que de leur résilience et de leur contribution au développement culturel, social et économique du pays.

Le Premier ministre a également souligné l’importance de l’emplacement du musée dans l’un des plus anciens bâtiments de Maurice, construit par des esclaves en 1740 sous le gouvernorat français de Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais, et situé à proximité du site du patrimoine mondial d’Aapravasi Ghat. M. Jugnauth a exprimé sa gratitude à la République française, aux États-Unis d’Amérique et au Japon pour l’aide apportée à la rénovation du site et à la création du Musée intercontinental de l’esclavage.

Le Premier ministre a souligné le rôle du musée dans la préservation du patrimoine culturel et la diffusion des connaissances sur l’histoire du pays et de son peuple. En développant les conséquences désastreuses du Code Noir qui définit les conditions de l’esclavage, M. Jugnauth a déploré la façon inhumaine dont les esclaves étaient traités, à savoir comme des biens meubles, qui pouvaient avoir les oreilles coupées, être marqués de la fleur de lys ou exécutés en guise de punition.

Le Premier ministre Jugnauth a déclaré que le musée ne fournirait pas seulement du matériel éducatif et pédagogique aux enfants du pays pour leur faire connaître le passé, mais qu’il serait aussi un lieu de réflexion et de souvenir ainsi qu’un moyen de mieux comprendre les autres. M. Jugnauth a affirmé que le musée pourrait ainsi contribuer à ouvrir la voie à un avenir d’égalité et de respect mutuel et à jeter des ponts entre les diversités du pays. Il a ajouté que ce n’est qu’en faisant face au passé qu’un avenir prometteur peut être construit sans répéter les erreurs du passé.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles