22.8 C
Port Louis
Wednesday, May 29, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Canada Retire 41 Diplomates De L’Inde

Doit Lire

La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a annoncé jeudi que le Canada avait retiré 41 ambassadeurs de l’Inde en raison d’un désaccord sur l’assassinat d’un dirigeant séparatiste sikh, mais qu’Ottawa ne prendrait pas de mesures de rétorsion.

À la suite de la citation par le Premier ministre Justin Trudeau de ce qu’il considérait comme des preuves fiables d’un lien possible entre des agents indiens et le meurtre par balles, en juin, de Hardeep Singh Nijjar, 45 ans, devant un temple sikh en Colombie-Britannique, New Delhi a demandé le mois dernier qu’Ottawa réduise sa présence diplomatique.

Selon Mme Joly, si les ambassadeurs ne se retirent pas avant vendredi, l’Inde a menacé d’annuler unilatéralement leur statut officiel. Elle a affirmé que cette action était irrationnelle, inédite et manifestement contraire à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

“Compte tenu des implications des actions de l’Inde sur la sécurité de nos diplomates, nous avons facilité leur départ de l’Inde en toute sécurité. Si nous permettons que la norme de l’immunité diplomatique soit violée, aucun diplomate, où que ce soit sur la planète, ne sera en sécurité. C’est pourquoi nous ne rendrons pas la pareille”, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

Le Canada compte actuellement 21 diplomates en Inde. Quarante-deux personnes à charge ont accompagné les 41 diplomates en partance.

L’Inde a dédaigné les conjectures de M. Trudeau selon lesquelles ses agents étaient impliqués dans l’assassinat de M. Nijjar, un ressortissant canadien que New Delhi avait qualifié de “terroriste”.

Environ 2 millions de Canadiens, soit 5 % de la population totale du pays, sont d’origine indienne. L’Inde représente environ 40 % des détenteurs de permis d’études au Canada, ce qui en fait le pays d’origine de la plupart des étudiants étrangers.

Le départ des diplomates signifie que le Canada réduira le nombre d’employés de l’ambassade qui s’occupent de l’immigration, selon le ministre de l’immigration, Marc Miller. “Nous sommes conscients des préoccupations et des frustrations que cette situation peut susciter chez les clients, les familles, les établissements d’enseignement, les communautés et les entreprises du Canada dans son ensemble”, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. Selon lui, les centres de demande de visa en Inde sont gérés par des entrepreneurs indépendants et ne seront pas affectés.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles