30.8 C
Port Louis
Friday, February 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Conflit Ukraine – Russie : Une Attaque D’envergure Est Imminente

Doit Lire

La Russie a autorisé son armée à pénétrer le territoire ukrainien pour “maintenir la paix”. Faut-il y voir les prémisses d’une entrée en guerre contre Kiev ? Poutine dit être “ouvert au dialogue” ce mercredi 23 février mais les Etats-Unis considèrent que “l’invasion a commencé”

Les séparatistes ukrainiens ont demandé à Moscou de les aider à repousser une “agression” mercredi et des explosions ont secoué la ville séparatiste de Donetsk, dans l’est du pays, alors que les États-Unis ont prévenu que tout était en place pour une attaque majeure de la Russie contre son voisin.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a averti que la Russie pourrait déclencher “une guerre majeure en Europe” d’un jour à l’autre, et a appelé les Russes à s’y opposer.

Dans un discours prononcé tard dans la nuit, il a déclaré qu’il avait cherché en vain à discuter avec le président russe Vladimir Poutine.

“J’ai initié un appel téléphonique avec le président de la fédération russe. Résultat : silence”, a déclaré M. Zelensky.

russia-ukraine conflict

Il a déclaré que la Russie avait près de 200 000 soldats et des milliers de véhicules de combat aux frontières de l’Ukraine.

Quelques heures après que les régions séparatistes ont publié leur appel, au moins cinq explosions ont été entendues dans la ville de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, tenue par les séparatistes, jeudi matin, a déclaré un témoin de Reuters. Quatre camions militaires ont été vus se dirigeant vers la scène.

De son côté, Joe Biden, le président des Etats-Unis, a affirmé mardi qu’il s’agissait du “début d’une invasion” russe en Ukraine. Il ne rencontrera finalement pas Vladimir Poutine dans les prochains jours. Ce mercredi soir, le président des États-Unis, Joe Biden, a annoncé les premières sanctions contre la Russie : “Aujourd’hui, j’ai ordonné à mon administration d’imposer des sanctions contre [le gazoduc] Nord Stream 2 AG et ses dirigeants. Ces mesures font partie de notre première tranche de sanctions en réponse aux actions de la Russie en Ukraine.”

Les Occidentaux ont dénoncé les décisions prises par la Russie, qui a affirmé que les accords de paix entre l’Ukraine et la Russie “n’existent plus”, annonçant plusieurs sanctions à l’égard des politiques et milliardaires russes. Des banques sont aussi visées.

A l’origine, principalement, de la menace d’une attaque de la Russie en Ukraine : la volonté de cette dernière d’intégrer l’Otan, ce que n’accepte pas Vladimir Poutine. Il a à nouveau redit son opposition à cette volonté, condition sine qua none pour un apaisement des tensions.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles