24.1 C
Port Louis
Wednesday, May 29, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Conférence De Presse Du MSM : Avinash Teeluck Condamne La Politisation Des Incidents À La Citadelle

Doit Lire

La conférence de presse du gouvernement a été animée, par les ministres Avinash Teeluck et Bobby Hurreeram, ce samedi 28 octobre. Parmi les sujets commentés, les incidents survenus à La Citadelle, le fonds de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) et l’attitude des membres de l’Opposition.

C’est Avinash Teeluck qui a donné le coup d’envoi de cette rencontre. Il a condamné les incidents du samedi 21 octobre. En tant que ministre de des Arts et du Patrimoine Culturel, il s’est insurgé contre ces actes. Tout en rappelant que Pravind Jugnauth en a fait de même. Le gouvernement ne va pas tolérer ceux qui veulent mettre en péril l’unité nationale, a-t-il indiqué.

Le ministre a trouvé que c’est malheureux et honteux que ces incidents soient politisés à l’outrance, surtout par les membres de l’opposition. Il a alors condamné leurs actes et paroles.

Pour lui, les membres de l’Opposition veulent déstabiliser le gouvernement. Mais nous continuons notre travail en dépit des situations difficiles, a dit le ministre Teeluck.

Communique - Commisioner police - La Citadelle

Autre volet de cette conférence de presse, l’attitude des membres de l’Opposition au Parlement. Ils ne souhaitent que faire du désordre, soutient-il. Avant d’ajouter qu’on ne peut ni blâmer le gouvernement ni les services de renseignements par rapport aux incidents survenus à la Citadelle.

Mais ce qui est certain, ceux qui sont impliqués, feront face à la justice, a fait ressortir le ministre Teeluck.

De son côté, le ministre des Infrastructures Publiques, Bobby Hurreeram a pointé du doigt, les propos d’Arvin Boolell concernant la CSG. Pour lui, le député rouge a choisi de faire de la démagogie et venir semer des doutes dans la tête de la population. Pour Bobby Hurreeram, le chef de file du PTR, n’a pas compris que la CSG a permis de récolter en trois ans 25 milliards de roupies. C’est cela qui a permis au gouvernement de venir en aide aux plus vulnérables de notre société et a permis de payer l’augmentation de la pension de vieillesse. Si on n’avait pas la CSG comment on l’aurait fait ?’

Pour lui, tout est clair concernant le fonctionnement de la CSG. Il n’y a rien à reprocher à ce fonds de pension.

Bobby Hurreeram a aussi critiqué l’attitude des membres de l’Opposition par rapport aux incidents survenus à La Citadelle. Il a affirmé que nous sommes un pays soudé et solidaire et il est hors de question de laisser certains mettre notre harmonie en péril. ‘Nous ne laisserons pas deux trois la tête brulée, allume di feu communal pour zot interet personnel.’

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles