20.3 C
Port Louis
Monday, June 24, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Bon Début Pour La Belgique Contre La Russie

Doit Lire

Dans un match qui n’a pas offert grand-chose en matière de spectacle et face à une Russie absolument inexistante, les Belges s’est offert un large premier succès lors de cet Euro (3-0). Candidat naturel au titre de meilleur buteur de la compète, Romelu Lukaku s’est offert un doublé.

C’était le 61e but international de Lukaku en 94 matches internationaux, un nombre ahurissant. Et c’est déjà le quatrième tournoi majeur dans lequel l’attaquant a marqué après la Coupe du monde 2014, l’EURO 2016 et la Coupe du monde 2018. Là où Lukaku était cadré en phase de groupes lors des deux derniers tournois (avec respectivement deux et quatre buts), il n’a pas réussi à faire la différence en phase à élimination directe. Compte tenu de sa meilleure forme actuelle, il est prévu en Belgique que Lukaku mène son équipe très loin dans le tournoi, peut-être même jusqu’au premier prix majeur convoité.

Face à une Russie qu’elle avait fessée en qualifications de cet Euro (3-1 à l’aller, 4-1 au retour), la Belgique n’a pas tergiversé bien longtemps. Sans se ruer à l’attaque, les hommes de Roberto Martínez ont posé leur jeu en profitant des errances de la défense de la Sbornaïa pour piquer. Première instance à la 10e minute : pourtant hors-jeu au départ de l’action, et pas qu’un peu, Romelu Lukaku est remis en jeu par une tentative de dégagement manquée de Semenov dans sa surface, et trompe Shunin d’une fappe croisée (1-0, 10e). Le joueur de l’Inter qui, forcément, a dédié son but à son pote Christian Erkiksen. Sans un gros Zhirkov (18e) et un excellent Shunin (22e), le deuxième serait arrivé encore plus rapidement. Mais il ne s’est pas trop fait attendre, cela dit : à peine entré en jeu à la place de Timothy Castagne, blessé dans un choc très impressionnant avec Daler Kuzyaev, Thomas Meunier s’est trouvé au bon endroit pour reprendre un ballon de Thorgan Hazard mal dévié par le portier russe (2-0, 34e). Sans être extraordinairement impressionnants, ni se créer un million d’occasions, les hommes de Martinez ont plié le match en 45 minutes en faisant tout simplement le métier comme des professionnels.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles