23.1 C
Port Louis
Saturday, June 15, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Alliance Électorale : “Les Choses Vont Dans La Bonne Direction” – Selon M. Bérenger

Doit Lire

Face à la presse hier matin, Paul Bérenger a commenté les négociations entre le MMM, le PMSD et le parti travailliste.

Il a déclaré que le 5 janvier, Nando Bodha, Xavier-Luc Duval et lui-même se sont rencontrés. Le lendemain, lui et Duval ont rencontré Navin Ramgoolam pour poursuivre les discussions sur une éventuelle alliance. “Les choses évoluent dans la bonne direction. L’exécutif du Labour se réunira ce mois-ci. Xavier-Luc Duval rentre chez lui à la fin du mois. La direction de L’Espoir se réunira au retour de Duval, puis nous rencontrerons à nouveau Ramgoolam. Mais les choses vont dans le même sens”, a-t-il déclaré.

Paul Berenger a également déclaré que Nando Bodha attendra la fin des discussions entre le MMM, le PMSD et le Parti travailliste avant de clarifier sa position. Mais en attendant, a précisé le leader mauve, il est pleinement actif au sein de la plateforme L’Espoir.

Le leader du MMM a également commenté l’affaire Ajay Gunness. Le leader adjoint du MMM a reçu 4 rapports de la police cette semaine, notamment pour conduite en état d’ivresse. Pour Paul Bérenger, il s’agit d’une tentative de diversion qui a totalement échoué. Juste avant, Paul Bérenger commentait la grâce présidentielle accordée à Prakash Chandra Dip par la Commission des grâces.

Bérenger demande la démission de tous les membres de la Commission pour la prérogative de la miséricorde.

C’est le premier sujet commenté par Paul Bérenger lors d’une conférence de presse ce samedi. Le leader du MMM a souligné que la Commission des grâces était coupable d’un manque de respect envers le pouvoir judiciaire et la Cour suprême. Paul Bérenger a même accusé “le MSM de Pravind Jugnauth d’avoir créé un système de justice parallèle pour permettre aux personnes condamnées par la Cour suprême ou dont l’appel a été rejeté d’échapper à leur condamnation.”

Il dénonce la “rapidité scandaleuse” avec laquelle la Commission de prérogative de clémence a traité les cas de Dip et Peermamode. “Leurs dossiers ont été traités du jour au lendemain. C’est du jamais vu”, a déclaré Paul Bérenger. D’où sa demande que tous les membres de la commission de la prérogative de grâce démissionnent et que des personnes compétentes, droites et honnêtes soient nommées à leur place. Pour Paul Bérenger, la Commission des grâces est une autre des institutions qui ont été “pourries” par le MSM. Il a également appelé à une révision du mode de nomination des membres, rappelant que dans ce cas, le Président de la République agit selon son jugement et n’a pas besoin de consulter qui que ce soit.

Prix du carburant : “Tout le monde est choqué et en colère

Paul Bérenger s’est également exprimé sur le maintien des prix du carburant lors d’une conférence de presse. Il a déclaré que la population dans son ensemble, et même les partisans du gouvernement, est choquée et en colère.” Tout le monde s’attendait à une baisse des prix du carburant. Cela aurait dû être fait depuis longtemps”, a-t-il déclaré. Il a ajouté qu’il n’accorde aucun crédit aux arguments soulevés par le STC. Il s’en prend même à Rajiv Servansingh, le directeur général de la STC.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles