24.8 C
Port Louis
Sunday, July 14, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Actes Barbaresques Par La Police : Navin Ramgoolam Demande L’intransigeance Dans Les Sanctions

Doit Lire

De nouvelles vidéos ne cessent de circuler et les preuves de brutalités et de tortures de la Police sur des détenus sont mis en avant sur les réseaux sociaux. Les voix se font entendre de partout, tout autant que les réclamations de sanctions contre la Police. Et le PTr n’a pas manqué de commenter cette actualité lors d’une conférence de presse ce vendredi axé sur le sujet. Le Dr. Navin Ramgoolam livre qu’il n’a pas assez d’adjectifs pour qualifier de tels actes, et il l’attribue aux effets de la politisation des institutions sous le gouvernement MSM.

Rappel que la Constitution est la Loi Suprême

Le leader du Parti Travalliste annonce qu’il est non seulement révolté mais tout aussi dégouté face à de tels images. « J’ai été choqué et triste à la fois face à de tels actes de barbaries par des policiers, qui se livrent à de tels actes illégaux. C’est révoltant et répulsif. Nous demandons des sanctions très sévères contre ces policiers et il faudra être intransigeant. Je suis choqué et triste pour mon pays car, quand nous nous sommes battus pour l’Indépendance, ce n’est pas pour ceci que SSR s’est battu, pas pour une telle ile Maurice ». Il a rappelé que nos lois et la Constitution, qui est « la Loi Suprême », a tout un chapitre sur les droits humains que toutes les institutions doivent obéir. « Il y a plus qu’un chapitre dans la Constitution dédié aux droits humains, par exemple dans la section 7, la partie 11 est spécifiquement concentrée sur la protection contre les actes de tortures, traitements inhumains et actes dégradants envers un citoyen… Nous avons signé plusieurs traites et conventions international, tels qu’une convention avec les Nations Unies sur les droits humains… De plus, dans le Code Pénal, notamment les sections 67 à 78, ces actes sont pénalisables jusqu’à 10 ans de prison… On dirait que tout ceci ne compte plus, parce que certains croient qu’ils bénéficient d’une protection politique, avec l’attitude des barons de drogue d’antan que ce sont eux qui contrôlent le gouvernement », faisant un rapprochement entre le MSM de l’époque et actuel.

Politisation des Institutions

Il a aussi abordé le point de la politisation de toutes nos institutions. Dans son discours, le Dr. Navin Ramgoolam a cité uniquement les institutions judiciaires comme n’étant pas sous le contrôle des politiciens du gouvernement et qui agit dans son indépendance et dans le respect des lois. « Depuis 2014, nous assistons à une dégringolade de nos institutions. Le MSM a gangrené nos institutions. Ils les ont tous politisé, à part le judiciaire. Pravind Jugnauth veut tirer un capital politique dans la récente promotion des policiers mais une promotion n’est pas donnée par un PM mais le Discipline Forces Service Commission et le Commissaire de Police. Il veut aussi politiser cet exercice. Par ailleurs, cet exercice ne s’est pas déroulé dans la méritocratie », a-t-il dit.

Le CP est un poste constitutionnel !

Il en a profité pour rappeler que le poste de Commissaire de Police est un poste constitutionnel, contrairement à d’autres pays. Car à l’époque, la minorité avait peur que le gouvernement au pouvoir allait contrôler cette institution et l’ancien gouvernement PTr, sous Sir Seewoosagur Ramgoolam, avait alors fait provision de cette liberté. « Selon la Section 71 à la partie 3, le Premier Ministre peut proposer des suggestions de décisions sur les Policies uniquement et à la section 71 partie 4, il est stipulé que le Commissaire doit être responsable de mener les actions de la Police et ne doit pas être sujet à aucun contrôle du gouvernement. Donc, le Commissaire de Police ne peut pas travailler pour le Premier Ministre », a-t-il rappelé.

Il a ainsi cité, « parmi les premiers actions du MSM en 2014, ils ont mis deux nominés politiques, un à la tête du Central CID et un autre comme secrétaire des affaires intérieures. Ce qui a suivi, les mauriciens le savent. Personnellement, 11 fausses charges et 2 arrestations, Manou Bheenick, Vikram Bhunjun, Dawood Rawat, Anil Baichoo… entre autres, des grosses têtes ». Il a fait ressortir qu’en 9 ans de règne du MSM, il n’y a eu que des frasques !

« Le Ministre de l’Intérieur a donc fait un Cover Up »

Pour terminer, le leader des Rouges a rappelé que le gouvernement doit s’assurer que cet Etat soit un de Droit et non pas un Etat de ‘Vagabonds’. Il a évoqué que « si le PM dit qu’il est au courant de tout de l’Opposition, il doit être au courant de tout ce qui se passe dans les institutions sous son contrôle. Donc, en tant que Ministre de l’Intérieur, Pravind Jugnauth a fait un Cover Up. Il doit démissionner. Pravind Jugnauth ne peut pas gouverner ».

Commission d’enquête déconseillée

Concernant une Commission d’Enquête, Navin Ramgoolam a déclaré qu’il n’est pas d’accord car cela va prendre encore trois ou quatre ans. Ces concernés doivent être jugés au maximum dans 6 mois. Il faut que le DPP fasse une enquête judiciaire. Il y a trop de zones d’ombres. Les sanctions doivent être exemplaires. Il faut être intransigeant. Il y a trop de conséquences sur notre réputation au niveau international. Navin Ramgoolam a toutefois rappelé que la grande majorité des policiers respecte la loi et ils ne peuvent pas être tous mis dans le même lot. Mais il est d’avis qu’il faut réitérer la reforme dans la Police.

La limite de 50 personnes disputée

Lors des questions de la presse, il a aussi laissé entendre que « nous ne pouvons pas laisser couler le pays à cause de la limitation de 50 personnes. Le PTr doit faire mon exécutif et il y a plus de 50 personnes. Il faut agir vite. Il faut une rupture totale avec le système actuel, car suivre le même système donnera les mêmes résultats. Le PTr est très conscient de sa responsabilité et de son rôle historique pour rétablir le ‘Law and Order’ dans le pays et refaire la réputation du pays », a-t-il lancé comme le mot de la fin.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles