19.4 C
Port Louis
Friday, June 21, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

L’opposition Demande Le Maintien De L’ancienne Procédure De Tirage Au Sort Pour Les Interpellations

Doit Lire

Dans une lettre adressée au Président de l’Assemblée nationale le vendredi 3 mai 2024, Patrick Assirvaden, whip de l’opposition, a vivement critiqué le processus actuel de tirage au sort des interpellations. Il a déclaré qu’il existe un accord daté du 18 mars 2022, signé par le whip en chef du gouvernement de l’époque et le whip de l’opposition d’alors. Il a été présenté lors de la séance parlementaire du 29 mars 2022 par le Président de l’Assemblée nationale. Le document stipule que chaque question parlementaire doit recevoir un numéro en fonction de l’heure à laquelle elle est reçue par le greffier. Ces questions sont ensuite classées par un processus transparent de tirage au sort, où le premier numéro tiré détermine la première question à l’ordre du jour. Cependant, lors du dernier tirage du 30 avril 2024, Patrick Assirvaden affirme que la procédure convenue n’a pas été respectée. Selon le whip de l’opposition, le tirage au sort s’est déroulé dans le plus grand secret. Patrick Assirvaden soutient que les questions parlementaires pour la séance du 7 mai 2024 n’ont pas reçu de numéro spécifique et que leur classement n’a pas été communiqué en même temps que le tirage au sort, mais à une date ultérieure. C’est le Président qui a décrypté le tirage au sort pour établir ce classement. Selon Patrick Assirvaden, ce changement de procédure augmente l’opacité et favorise les questions des membres du gouvernement au détriment de l’opposition. L’opposition demande au Président de rétablir l’ancien système de tirage au sort.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles