23 C
Port Louis
Tuesday, July 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

A Palmar : Une Française Se Noie Après Avoir Été Attaquée Par Un Requin

Doit Lire

Colette Hélène Pierrette Pelissier, une Française de 65 ans, a connu une fin tragique dans le lagon de Palmar, dans l’après-midi du dimanche 17 septembre. Elle nageait dans l’eau sous le regard de son époux lorsqu’elle a subitement disparu de la surface de l’eau. Son époux, Jean Pelissier, 71 ans n’a vu que des écumes à l’endroit où nageait son épouse. L’alerte a été immédiatement donnée. Des recherches effectuées jusque fort tard dans la nuit, n’avaient rien donné. Ce n’est que ce lundi après-midi du 18 septembre que le corps de cette touriste a été repêché.

Le couple Pelissier est arrivé à Maurice le mardi 12 septembre. Il loge dans une villa à Poste Lafayette et il était prévu qu’il regagne la France ce mardi 19 septembre. C’est en début de soirée du dimanche 17 septembre que Jean Pelissier a donné une déposition au poste de police de Trou d’Eau Douce pour faire état de la disparition de son épouse en mer.

Le septuagénaire a relaté dans le moult détails les circonstances de cette disparition. Ce dimanche 17 septembre, son épouse et lui se sont rendus à la plage publique de Palmar. Alors qu’il a décidé de s’asseoir sur cette plage, son épouse, a décidé de se jeter à l’eau. A un certain moment, Hélène Pelissier était disparue de la surface de l’eau et son époux devait trouver des écumes à cet endroit.

Aussitôt l’alerte donnée une vaste opération de recherches a été déclenchée avec le concours de la National Coast Guard de Belle Mare et de Trou d’Eau Douce et des éléments de la police du tourisme. L’hélicoptère de la police a aussi participé aux recherches. Celles-ci se sont poursuivi jusqu’à 21 heures.

Les recherches ont repris à la levée du jour, ce lundi 18 septembre. Le corps d’Hélène Pelissier déchiqueté a été retrouvé en fin d’après-midi. Son corps a été par la suite transporté à la morgue de l’hôpital Dr A.G.Jeetoo, Port-Louis pour y être autopsié. Celle-ci est pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police a attribué le décès à une asphyxie. Mais le corps de cette sexagénaire a été aussi dévoré par un requin.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles