29.7 C
Port Louis
Monday, February 6, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

Visite Hautement Symbolique Du Cardinal Piat À Nishal Joyram Qui Entame Son 21e Jour De Grève De La Faim

Doit Lire

La grève de la faim de Nishal Joyram commence à sensibiliser tout le pays. Opposition, Ong et hier, le cardinal Piat s’est même déplacé pour le voir. Et si le nombre de sympathisants qui lui rendent visite sur le parvis de la cathédrale à Port-Louis, pour soutenir sa cause, ne cesse de grandir. Et c’est avec un sourire que Nishal Joyram accueillaient les gens venus l’encourager.

Nishal Joyram a réitéré son appel au Premier ministre pour réclamer des négociations avec le gouvernement afin de revoir à la baisse les prix des carburants. Il a même contacté Nandinee Singla, Haut-commissaire de l’Inde à Maurice pour plaider sa cause.

Vendredi, des cérémonies de candlelight organisées dans les quatre coins de l’île. Dimanche, il a reçu la visite du cardinal Maurice Piat sur le parvis de la cathédrale St-Louis. Le cardinal Piat a tenu à lui donner une bénédiction. Un peu plus tôt, des paroissiens de Ste-Hélène à Curepipe ont également fait le déplacement pour soutenir Nishal Joyram. L’occasion pour le père Gérard Mongelard de lancer un appel au dialogue aux dirigeants du pays afin de trouver une solution.

Nishal Joyram Hunger Strike
des sympathisants lui rendent visite sur le parvis de la cathédrale de Port-Louis

Commentant, cette grève de la faim, la Premier ministre, est d’avis que : «Tou dimounn ki fer lagrev démann enn zafer, mo bizin aksepté mwa?» Faizal Ally Beeghun, syndicaliste, était également présent.

Raouf Khodaboccus, de Linion Pep Morisien et homme de tous les combats, aidait quant à lui à déblayer l’entrée de la tente de Nishal Joyram, l’eau s’y étant accumulée après les averses d’hier. Puis, pancarte en main, il s’est mis à protester de vive voix, invitant le peuple à se réveiller face à l’injustice.

Le Dr Gujadhur était, lui aussi, comme c’est le cas depuis plusieurs jours maintenant, aux côtés du gréviste. Notant dans son carnet les paramètres de santé de ce dernier, les prises de tension, questions sur la nuit qu’il a passée…

Compte-t-il abandonner ? « Non, je dois mener mon combat pour le peuple… Chose très importante aussi, les jeunes doivent savoir qu’ils ont le droit de rêver et de réaliser leurs rêves. Ils ne doivent pas arrêter de rêver », affirme Nishal Joyram. D’ajouter : «Mo pou manz ar li ziska lafin.»

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles