29 C
Port Louis
Monday, May 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

UPSEE VS Mauritius College : La PSEA Prévoit Une Table Ronde Urgente

Doit Lire

La manifestation de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) contre l’abus de pouvoir du nouveau management des deux départements de la Mauritius College exercé sur le personnel au complet a alarmé la Private Secondary Education Authority (PSEA), surtout les réclamations de la fermeture de ces deux établissements ou le ‘take over’ du management par la PSEA.

Le directeur de la PSEA, Maheswarnath Luchoomun confirme à Le Matinal qu’il y aura une table ronde urgente dans le courant de la semaine prochaine.

Manifestation contre l’abus de pouvoir

Les multiples doléances contre le Nouveau Manager, élu au décembre 2020, sont divers et jugés trop graves pour en faire abstraction. Parmi, des promotions incompréhensibles comme des destitutions injustifiées, harcèlements envers le personnel enseignant, licenciements sans bases plausibles et une mauvaise gestion généralisée affectant même le syllabus des étudiants des deux entités Boys & Girls. L’UPSEE a organisé une manifestation pacifique avec 7 membres clés de l’Union dans la journée du mardi 15 mars devant le dit établissement. « Le personnel au grand complet est sous une pression constante et le stress les affectent physiquement, certains suivent même des traitements. L’UPSEE a recueilli un poil trop de doléances d’où la décision de cette manifestation. Il faut un changement rapide mais durable » livre Arvind Bhojun, le Secrétaire General de l’Upsee.

La personne d’intérêt

Le Senior Educator, Vikash Rajmun, a été elu par le Board of Directors, dirigé par le propriétaire Rajiy Roy. Ce dernier a pris un congé prolongé de son poste pour occuper le poste de Manager et il opère simultanément à la tête des deux établissements, Boys et Girls.  Mise à part les actions administratives et ‘managerial’ que le personnel qualifie de ‘injuste et non méritocratique’. Selon Arvind Bhojun, « le personnel du Mauritius College lui reproche surtout de réunir les staffs des deux établissements et de toutes grades dans une seule réunion alors que le département des Girls n’a rien à voir avec le département Boys et vice versa.  Ces réunions, surtout trop fréquents, finissent par être infructueux pour les staffs des deux établissements, voir même déranger les classes. La PSEA a même émis un communiqué pour stopper cette procédure dans une lettre du 24 juin 2021. Cette personne avait même fait objet d’un comité d’enquête mais, en sus de n’avoir jamais eu de retombés, il a été promu ». L’UPSEE a lancé l’ultimatum d’une grève générale du personnel du Mauritius College et menace la fermeture de ces deux établissements si le management ne soit pas changé. Ils proposent à la PSEA de procéder à un ‘Take Over‘.

Une table ronde urgente

Selon l’Article 5A de la PSEA ACT de 2016, sous l’intitulé Powers of Authority, à la section 1 (b)(i) stipule que la PSEA a l’autorité de « prendre en charge, créer ou gérer des écoles secondaires et des écoles pré-vocationnelles, ou des laboratoires, des ateliers ou des bibliothèques dans des écoles secondaires et pré-vocationelles privées ».  Mais, « une telle chose ne s’est jamais encore produite à Maurice. La PSEA remédiera à cette situation le plus cliniquement possible », nous livre Maheswarnath Luchoomun, le directeur de la PSEA. Ce dernier explique qu’il a rencontré Vikash Rajmun à deux reprises depuis sa nomination, et la dernière fois était ce vendredi 11 mars. « Précédant sa prise de fonction, la PSEA lui avait protocolairement remis une liste de directives à suivre, une liste des problématiques persistantes et à modifier, dont cette façon traditionnelle de convoquer et conduire un staff meeting important. Cette procédure doit se faire dans l’établissement concerné et avec les Senior Educators concernés. Nous avons pris connaissance des doléances anonymes du personnel ainsi que l’organisation de la manifestation devant l’établissement par l’UPSEE ainsi que leurs réclamations. Nous allons convoquer les deux parties autour d’une table ronde dans le courant de la semaine prochaine afin de mettre un terme à ces différences. La PSEA agit en tant que facilitateur, modérateur et autorité car notre priorité est le bon fonctionnement d’un établissement pour un meilleur atmosphère d’éducation des élèves », fait comprendre Maheswarnath Luchoomun, dit Shiv.

De ce qu’il en est du précédent comité d’enquête et des accusations de faveurs envers ce Senior Educator, devenu nouveau Manager de ces deux établissements, le directeur de la PSEA précise, « Le comité d’enquête sur ce Senior Educator avait démenti les doléances. Il était lavé de toutes blâmes, dont la non objection de la PSEA à sa nomination par le Board of Directors de la Mauritius College ».

L’UPSEE campe sur sa position que ce management doit partir et une grève générale a déjà été annoncée. « Les récentes promotions et destitutions, les licenciements injustes et injustifiés ainsi que les pressions quotidiennes sur les profs nous appellent à tirer la sonnette d’alarme. » fait part Arvind Bhojun.  Ils attendent de pied ferme l’intervention de la PSEA.

Grant 2020-2023 insatisfaisants

Les collèges privés menacent de manifester leur insatisfaction par rapport aux deux mesures de la nouvelle formule de Grant pour la période 2020-2023. Ces mesures où tous les finances et projets seront gérés par la PSEA, ce qui les empêchent de fonctionner dument et librement. Au 4 mars dernier, le cabinet ministériel a arrêté sur la somme de Rs 300,000 pour l’Annual Rental Value, rétroactif du 1er juillet 2021. Mais elle n’intègre pas les espaces et infrastructures hors des bâtiments. Et concernant la nouvelle Comprehensive Grant Formula, elle couvre uniquement les bâtiments. Pour les dépenses sur les autres espaces et infrastructures, les managements devront avoir recours à un prêt auprès de la Banque de Développement de Maurice, limité à Rs 15 millions sur une période de 7 ans avec un taux d’intérêt de 2.75% par an. L’insatisfaction est partagée par toutes les fédérations et unions des collèges privés, dont la de décision de cette fermeture symbolique d’une journée. La date sera annoncée après un retour du Ministère de l’Education et de la PSEA.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles