23 C
Port Louis
Wednesday, May 29, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Un Assistant Surintendant De Police Arrêté Pour Violence Domestique

Doit Lire

« Si to pa pou sorti depi sa lakaz la, mo pou enterre twa avek ene kouto ». C’est la menace qu’a proféré un Assistant Surintendant de Police (ASP) de 61 ans à son épouse de 31 ans en début de soirée du mercredi 14 décembre. La policière a rapporté un cas de violence domestique contre son époux dans la soirée au poste de police de Lalmatie où elle travaille. Elle a aussi dénoncé un sergent de police de Brisée Verdière pour ne pas avoir intervenu pendant que son époux l’agressait en sa présence. L’ASP a été arrêté jeudi matin du 15 décembre pour avoir enfreint le Domestic Violence Act. Après avoir été traduit devant le tribunal de Flacq, il a été libéré sous caution.

La policière a expliqué que vers 12 heures 30 le mercredi 14 décembre, elle était dans sa chambre lorsque son époux est arrivé. Ce dernier a pris son téléphone cellulaire et a commencé à fouiller dans ses messages. Elle dit l’avoir réprimandé pour son acte. Vexé, son époux devait alors lancer le téléphone avec force dans sa direction. Elle a été touchée à la lèvre supérieure et cela a provoqué une enflure. Aussitôt après, il est parti pour une destination inconnue.

Il était aux alentours de 17 heures lorsqu’elle a pris contact avec son époux concernant une affaire d’argent. Furieux, ce dernier a commencé à l’injurier et a menacé de l’agresser avec un couteau. De retour à la maison à Brisée Verdière vers 18 heures 30, son époux a commencé à chercher des couteaux, semblait-il, pour l’agresser. Sans perdre de temps, la policière a immédiatement fait une requête au poste de police de Brisée Verdière. Peu de temps après, une équipe de policiers, menée par un sergent de police, est arrivée.

Entre temps, le sergent de police s’est enfermé dans une chambre. La policière a alors essayé d’ouvrir cette porte avec une double clé. Au même moment, son époux est sorti et a essayé de prendre de force cette clé. Pendant cette lutte, elle a été mordue à la main droite et le sergent, qui était présent, n’est pas intervenu. Il est reparti avec toute son équipe. Aussitôt ces policiers partis, son époux, l’ASP, lui a déclaré, « Si to pa pou sorti depi sa lakaz la, mo pou enterre twa avek ene kouto ».

Craignant que son époux puisse mettre sa menace en exécution, la policière a quitté le toit conjugal pour se rendre chez une amie à Poste de Flacq pour ensuite se rendre à l’hôpital Dr Bruno Cheong pour y recevoir des soins. La policière, qui devait travailler pendant la nuit, soit à partir de 22 heures 30, a fait savoir qu’elle est malade.

L’ASP affecté à la Metropolitan Police de la division Nord, qui était introuvable à son domicile dans la soirée du mercredi 14 décembre, a été arrêté ce jeudi matin du 15 décembre par des éléments de la brigade pour la protection de la famille.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles