24.7 C
Port Louis
Monday, July 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Mise En Place D’un Réseau De Femmes Agents De Police Au Sein De La Police Mauricienne

Doit Lire

Un atelier de deux jours pour la mise en place d’un réseau de femmes policières au sein de la Mauritius Police Force (MPF), ciblant une trentaine de femmes policières, a débuté hier matin à l’hôtel Ravenala Attitude à Balaclava. Le commissaire de police, M. Anil Kumar Dip, le directeur général de Institutional Expert Service (IES), Mme Namita Jagarnath Hardowar, et d’autres personnalités étaient présents.

L’événement, une initiative conjointe du MPF, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de l’IES, vise à renforcer la promotion de l’émancipation des femmes et à contribuer à l’égalité des sexes.

Dans son discours, le commissaire de police a déclaré que cette initiative s’aligne sur le plan stratégique 2022-2025 de la MPF, à savoir renforcer la durabilité et la résilience de sa main-d’œuvre féminine. L’atelier permettra de renforcer, d’unir, d’autonomiser et d’accroître les capacités des femmes policières afin qu’elles puissent fournir un service de la plus haute qualité et attirer davantage de femmes à rejoindre le service, a-t-il déclaré.

Dip a souligné que l’île Maurice est signataire de nombreuses conventions internationales relatives à l’égalité des sexes. Il a donc insisté sur la nécessité pour les secteurs privé et public de rester engagés envers ces conventions et de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, en particulier dans la prise de décision aux niveaux supérieurs.

Workshop to set up a Women Police Officers Network Within MPF

Le MPF, a-t-il souligné, a promu l’égalité des sexes et a fait de grands progrès en se transformant en une organisation plus sensible aux questions de genre. À cet égard, il a indiqué qu’au moins 30 % de femmes sont recrutées pour chaque exercice de recrutement d’agents de police temporaires, ajoutant que le MPF veille également à ce qu’un plus grand nombre d’agents féminins se voient confier des responsabilités plus élevées lors des exercices de promotion.

Le commissaire de police a également indiqué que le PNUD était un partenaire clé du MPF, plusieurs projets conjoints ayant été conçus dans le domaine du maintien de l’ordre. L’atelier, a-t-il souligné, est une autre collaboration visant à soutenir l’intégration de la dimension de genre et l’autonomisation des femmes au sein du MPF. Il a exprimé sa profonde gratitude au PNUD pour son soutien indéfectible et pour la création du réseau des femmes officiers de police.

Pour sa part, la directrice générale d’IES, Mme Namita Jagarnath Hardowar, a félicité le MPF pour l’organisation de l’atelier. Elle a rappelé qu’en 2022, une lettre d’accord standard a été signée entre le MPF et le PNUD pour la mise en place d’un réseau de femmes officiers de police au sein du MPF. Il est crucial d’améliorer les services fournis par le MPF pour répondre plus efficacement aux victimes de violences sexistes et d’inégalités entre les sexes, tout en favorisant l’autonomisation des femmes, a-t-elle déclaré. L’atelier sera un mécanisme puissant pour améliorer les compétences, la confiance et les capacités des femmes policières, a-t-elle ajouté.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles