28.6 C
Port Louis
Monday, December 5, 2022

Download The App:

Read in English

spot_img

L’OMS Déclare Une Épidémie D’Ebola En Ouganda; Une Souche Soudanaise Est Détectée

Doit Lire

Les autorités sanitaires et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclarent une épidémie d’Ebola après avoir confirmé un cas de la souche Soudan, relativement rare, dans le district de Mubende, dans le centre de l’Ouganda.

L’Institut ougandais de recherche sur les virus a confirmé le cas après qu’un homme de 24 ans a présenté des symptômes. Le test a été effectué après que l’équipe nationale de réponse rapide a enquêté sur six décès suspects survenus dans le district ce mois-ci. Actuellement, huit cas suspects sont sous traitement dans un établissement de santé.

Lors d’une conférence de presse, Diana Atwine, secrétaire permanente du ministère de la santé, a déclaré : “Nous voulons informer le pays que nous avons une épidémie d’Ebola que nous avons confirmée hier”.

Le patient avait une forte fièvre, des diarrhées et des douleurs abdominales et vomissait du sang. Il a été initialement traité pour le paludisme.

Les autorités passent à l’action

S’exprimant sur la situation et les mesures préventives prises à cet égard, le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, a déclaré : “C’est la première fois en plus de dix ans que l’Ouganda enregistre la souche Ebola Soudan. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités sanitaires nationales afin d’enquêter sur la source de cette épidémie tout en soutenant les efforts visant à déployer rapidement des mesures de contrôle efficaces”.

Il a ajouté : “L’Ouganda n’est pas étranger à la lutte efficace contre Ebola. Grâce à son expertise, des mesures ont été prises pour détecter rapidement le virus et nous pouvons nous appuyer sur ces connaissances pour enrayer la propagation des infections.”

Sur la trace des origines

L’Afrique a connu par le passé sept épidémies de la souche Ebola Soudan. Quatre se sont produites en Ouganda et trois au Soudan, la dernière épidémie ougandaise ayant été observée en 2012. Toutefois, pas plus tard qu’en 2019, le pays a connu une autre épidémie, mais celle d’Ebola Zaïre.

Le virus Ebola est arrivé ici en provenance de la République démocratique du Congo voisine, qui luttait contre une grande épidémie dans sa région nord-est.

Les humains et les autres primates peuvent contracter la maladie grave et souvent mortelle connue sous le nom d’Ebola. Il en existe six souches différentes, dont trois (Bundibugyo, Soudan et Zaïre) ont provoqué par le passé d’importantes épidémies. Lors des épidémies précédentes, le taux de létalité de la souche Soudan variait de 41 % à 100 %. On a constaté que l’instauration précoce de soins de soutien permettait de réduire considérablement les décès liés à Ebola.

Avec les autorités sanitaires ougandaises, l’OMS mène des enquêtes et déploie son personnel dans les zones touchées. Dans le cadre de ses initiatives dans la région, l’organisation mondiale de la santé publique a expédié des fournitures pour soutenir les soins aux patients et envoie une tente qui sera utilisée pour isoler les patients. Selon l’OMS, la vaccination en anneau des personnes à haut risque avec le vaccin Ervebo (rVSV-ZEBOV) s’est avérée très efficace pour contrôler la propagation d’Ebola lors des récentes épidémies en République démocratique du Congo et ailleurs, ce vaccin n’a été approuvé que pour protéger contre la souche Zaïre. Un autre vaccin produit par Johnson and Johnson pourrait être efficace mais n’a pas encore été testé spécifiquement contre la souche Soudan.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles