23.9 C
Port Louis
Saturday, May 25, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Président Roopun : Le Centre Financier International De Maurice Est Un Secteur Dynamique De Croissance

Doit Lire

Le secteur des services financiers a fait des progrès considérables au cours de ces 30 années pour établir des bases solides qui font de Maurice aujourd’hui l’un des principaux centres internationaux de services financiers en Afrique et une juridiction reconnue mondialement, a souligné le Président de la République de Maurice, M. Prithvirajsing Roopun, lundi soir, à l’hôtel Le Méridien, Pointe Aux Piments.

Il s’exprimait lors d’un événement marquant le 30e anniversaire du Centre financier international de Maurice (IFC), organisé par le ministère des services financiers et de la bonne gouvernance, en collaboration avec la Financial Services Commission et la Mauritius Finance.

Le vice-président de la République de Maurice, M. Cyril Eddy Boissezon, le ministre par intérim des services financiers et de la bonne gouvernance, M. Darsanand Balgobin, des représentants de la Mauritius Finance, dont des pionniers et des capitaines de l’industrie des services financiers, ainsi que d’autres personnalités étaient présents à l’événement.

Dans son discours d’ouverture, le président Roopun a félicité l’équipe de la SFI de Maurice pour la célébration de cette étape importante. Partant de débuts modestes en 1992, il a déclaré que l’entreprise mondiale s’est considérablement développée au fil des ans pour devenir l’un des principaux piliers de l’économie tout en soulignant que le secteur mauricien des services financiers et professionnels employait plus de 15 000 personnes et contribuait à l’économie mauricienne pour plus de 1,5 milliard de dollars, soit 12 % du produit intérieur brut (PIB), en 2019.

Soulignant la position du pays en tant que plaque tournante privilégiée pour les investissements vers l’Afrique, M. Roopun a fait remarquer que 4,2 millions d’emplois en Afrique continentale sont soutenus par des investissements étrangers médiatisés par Maurice. Il a également noté que le secteur des services financiers a fait preuve d’une forte résilience pendant la crise du COVID-19 avec un taux de croissance de 4,6 % l’année dernière.

30th anniversary of the Mauritius International Financial Centre (IFC) Guests
30e anniversaire du Mauritius International Financial Center (IFC)

Au fil des ans, a observé le Président, le gouvernement et les régulateurs ont mis à niveau de manière proactive les cadres, les politiques, les licences et les produits appropriés, ainsi que promu des solutions technologiques afin d’accroître l’attractivité de la SFI de Maurice sur le front régional et international. “La confiance et la réputation dont jouit aujourd’hui notre pays, notamment depuis que nous avons coché les 40 recommandations du GAFI, positionne Maurice parmi les pays les plus performants dans ce domaine”, a-t-il déclaré.

“Nous devrions nous efforcer de consolider notre position en tant que secteur financier international et de diversifier davantage notre marché des capitaux actuel, de renforcer notre position en Afrique, sans compromettre notre réputation de juridiction de substance”, a déclaré le Président.

Le ministre Balgobin, pour sa part, s’est attardé sur l’engagement du gouvernement à fournir un cadre propice au secteur privé pour qu’il prenne l’initiative de générer des activités économiques. “Nous travaillons en étroite collaboration avec le secteur privé, principalement avec Mauritius Finance, pour évaluer les domaines dans lesquels nous pouvons être les pionniers pour l’Afrique”, a-t-il déclaré, tout en soulignant “nous devrions nous concentrer sur des segments spécifiques tels que les fonds, la fintech et la durabilité en tant que force motrice du secteur des services financiers pour Maurice”.

Dans un message enregistré, le ministre des services financiers et de la bonne gouvernance, M. Seeruttun, a exprimé son optimisme quant au doublement de la contribution du secteur des services financiers au PIB d’ici 2030, alors qu’actuellement le secteur contribue à environ 13,8 %. “Nous continuerons à valoriser et à faire confiance à notre partenariat public-privé”, a-t-il conclu.

S’exprimant également lors de l’événement, le président de la Mauritius Finance, M. Hoolash, s’est réjoui de l’avenir prometteur du secteur des services financiers en tant que moteur de la croissance.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles