25.3 C
Port Louis
Tuesday, February 27, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Président Ougandais Interdit Les Vêtements Usagés Pour Promouvoir L’habillement Local

Doit Lire

Hadija Nakimuli et des milliers d’autres vendeurs risquent de ne plus pouvoir subvenir à leurs besoins en Ouganda si les autorités décident d’interdire l’importation de vêtements usagés.

Récemment, le président Yoweri Museveni a “déclaré la guerre” aux vêtements usagés, principalement importés d’Europe et des États-Unis, dans le but de “promouvoir les vêtements africains”.

Hadija Nakimuli, 62 ans et mère de douze enfants, s’interroge : “Où est notre avenir s’ils arrêtent les vêtements d’occasion ?”, alors qu’elle trie sa vibrante collection de robes, de culottes, de chaussures et de sacs. Chaque jour, des centaines d’acheteurs se frayent un chemin dans les allées exiguës, entre les stands de bois improvisés, à la recherche de bonnes affaires.

“Ce commerce ne doit pas être perturbé. Tout le monde en profite, y compris le gouvernement, qui perçoit des taxes”, affirme Joseph Barimugaya, père de quatre enfants.

L’Association ougandaise des revendeurs de vêtements et de chaussures de seconde main estime qu’environ 16 millions de personnes, soit un Ougandais sur trois, achètent des vêtements d’occasion.

Selon une étude réalisée en 2017 par l’USAID, l’agence humanitaire du gouvernement américain, l’Afrique de l’Est importe plus de 12 % des vêtements usagés exportés dans le monde, ce qui crée des emplois pour environ 355 000 personnes et rapporte 230 millions de dollars par an.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles