24.7 C
Port Louis
Monday, July 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le MSM A Confisqué Le Vote Du Peuple, Dit Ramgoolam

Doit Lire

Les leaders du PTr, du MMM et du PMSD étaient devant la presse ce matin. Le premier sujet abordé a été le report des élections municipales. Navin Ramgoolam a été le premier à s’exprimer. Il a déclaré que Pravind Jugnauth est parfaitement conscient que le MSM ne gagnera aucune mairie s’il organise les élections municipales. Et ce, a-t-il ajouté, “malgré l’aide de l’abbé Grégoire”. En conséquence, a déclaré le leader du PTr, le gouvernement a décidé de confisquer le vote du peuple et de commettre un viol de la démocratie. “C’est la première fois que les élections municipales sont reportées pour la troisième fois. C’est la première fois que 10 ans se sont écoulés sans que ce scrutin n’ait lieu. Et ce pour des raisons qui ne tiennent pas la route”, a-t-il déclaré. Navin Ramgoolam a également déploré le fait que le Président de la République ait donné son accord à la loi. Pour lui, le gouvernement craint une défaite cuisante.

Le leader du PTr est également revenu sur la décision de la magistrate Bibi Azna Bholah, qui a annulé l’inculpation provisoire du pharmacien principal du ministère de la santé dans l’affaire du Molnupiravir. “C’est une gifle pour l’Icac. Mais nous pouvons aussi voir comment le gouvernement agit. Il utilise toutes les institutions possibles contre ses opposants”, a-t-il déclaré. Il a ajouté que le magistrat avait conclu qu’il n’y avait aucune preuve liant Naeck à ce délit. “Malgré tout, l’Icac a tenté de lui faire porter le chapeau, oubliant Mme Allagapen et M. Chuttoo. Sans parler du Dr Ori, du ministre Jagutpal et du Dr Joomaye”, a-t-il déclaré. Pour Navin Ramgoolam, quand on voit tout cela, on est en droit de se demander si l’on peut faire confiance à l’Icac.

“Il y a unanimité dans le pays pour condamner le report des élections municipales “, dit Bérenger

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Paul Bérenger a également commenté le report des élections municipales. “Il y a unanimité dans le pays contre cette décision. Tout le monde la condamne. C’est la première fois que tous les partis politiques, à l’initiative de Rezistans ek Alternativ, s’associent dans une pétition commune. C’est sans précédent”, a-t-il déclaré. Il a ajouté qu’il était symbolique que le jour même où le gouvernement violait la démocratie, Pravind Jugnauth confirmait qu’il ne présenterait pas de projet de loi sur la liberté d’information. Paul Bérenger a également déclaré qu’à la première occasion, l’organisation d’élections régionales devra être rendue obligatoire dans la Constitution.

Duval critique l’ICAC

Le leader de l’opposition, Xavier Duval, a également commenté la décision de la magistrate Bibi Azna Bholah lors d’une conférence de presse. Il a également dénoncé le fait que la commission ait voulu faire d’un fonctionnaire du ministère de la santé le bouc émissaire dans cette affaire. “Le magistrat a fait état d’énormes lacunes. J’ai toujours dit que l’ICAC ne s’occupe que des petites affaires. Elle s’endort sur les grosses affaires”, a-t-il déclaré. Il a également commenté le budget, qui sera présenté le vendredi 2 juin. “Nous nous attendons à un budget populiste… pour des raisons électorales”, a-t-il déclaré. Lors de l’heure des questions, Xavier-Luc Duval a confirmé que la réponse d’Irfan Rahman était “attendue”.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles