23 C
Port Louis
Thursday, June 13, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Gouvernement Va Subventionner L’importation De Plusieurs Produits Alimentaires

Doit Lire

Le prix de certains produits pourrait chuter jusqu’à un maximum Rs 15 à partir du lundi 12 juillet prochain. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a annoncé au Parlement, hier, que le gouvernement a décidé de subventionner l’importation de plusieurs produits alimentaires de base à hauteur de Rs 500 millions pour stopper une hausse des prix concernés. En faisant, un certain nombre d’articles retourneront à leurs prix initiaux de janvier dernier. Parmi les produits concernés par une éventuelle baisse des prix, on note les boites de conserves (pilchards et sardine), la pomme d’amour en conserve, le fromage, l’huile comestible, la margarine, le lait en poudre et les grains secs.

Environ 243 “brand” sont concernés par cette subvention qui aura une durée de six mois environ. Le prix de certains produits pourrait chuter jusqu’à un maximum Rs 15 à partir du 12 juillet prochain. Cette subvention sera financée par le gouvernement. S’adressant au Parlement, le chef du gouvernement a déclaré qu’il ne pouvait pas rester insensible face aux craintes de la population et la classe travailleur en général. “ As a caring gouvernment, we will not allow the population to suffer”, a-t-il déclaré au Parlement. Il devait souligner que le gouvernement sera toujours là pour protéger la population et les consommateurs contre l’escalade d’augmentation.

Le chef du gouvernement a expliqué pourquoi, les associations des consommateurs, les syndicalistes et les membres de l’opposition ont attiré l’attention du gouvernement sur la hausse des prix. Cela est dû, dit-il, à plusieurs facteurs, notamment la fermeture des frontières, l’appréciation des devises étrangères, la hausse du coût du fret. Le chef du gouvernement a par ailleurs annoncé que la State Trading Corporation (STC) étudie la possibilité d’importer des produits essentiels tels que l’huile comestible pour stabiliser le prix sur le marché local.

En vue de soulager la population, le gouvernement a aussi décidé de mettre en place l’observatoire des prix afin de permettre aux consommateurs d’avoir une meilleure visibilité sur les pratiques dans les différents commerces. A ainsi à partir du lundi 12 juillet plusieurs 200 produits alimentaires qui coûteront moins chers.

Le PM a aussi souligné que le monde est bouleversé avec la rapide propagation de la pandémie de la Covid-19. « Il y a eu des perturbations importantes dans le monde entier. En mars 2020, lorsque la Covid-19 a touché pour la première fois Maurice. Les voyages aériens internationaux étaient presque au point mort. Le transport aérien, terrestre et maritime de marchandises ont aussi été considérablement ralenti et de nombreux pays dans le monde avaient imposé des restrictions à l’exportation. Le résultat a été que la chaîne d’approvisionnement mondiale et le volume des marchandises ont été gravement affectés sur le marché international. Ces restrictions ont également perturbé l’interconnexion transfrontalière des marchés du travail, des économies, des chaînes de valeur et des chaînes d’approvisionnement, ainsi que la dépendance de certains secteurs ‘on cross-mobility’ » a-t-il expliqué.

Pravind Jugnauth a aussi précisé qu’en avril 2020 même, le gouvernement a introduit une première mesure de contrôle des prix afin de protéger les consommateurs en contrôlant pas moins de 22 produits, y compris des produits comme les oignons et les pommes de terre, le riz basmati, les céréales pour petit-déjeuner, le beurre, les bébés et les couches, serviettes hygiéniques et légumineuses, entre autres. « Grâce à cette mesure, la situation s’est stabilisée et il a été possible de protéger le pouvoir d’achat du consommateur et d’éviter des augmentations massives des prix. Lorsque plus tard en juillet 2020, alors que nous sortions du premier confinement et que la situation s’améliorait progressivement, la mesure de contrôle des prix a été levée », dit-il.

Le Premier ministre a aussi soutenu qu’il y a déjà 27 produits qui sont contrôlés, dont 9 sous le Maximum Price (fixed price), soit 17 sous le Maximum Maximum Mark-Up régime, et un sous le Maximum Recommended Retail Price régime. Ceux-ci incluent le pain, le riz Basmati, le lait en poudre, l’engrais, la farine, les sardines en conserve, le Corned beef, le gaz ménager, le corned mouton, le kérosène à double usage, les masques faciaux, le Mogas, Gasoil, les désinfectants pour les mains, la pommes de terre, fruits frais importés, les oignons, lait infantile, les produits pharmaceutiques, les lentilles rouges, gros pois, le dholl gram’, les spécialise face masks, les sanitary pads, sanitary tampons et sanitary towels.

D’autre part, le Premier ministre a fait ressortir qu’afin de ne pas pénaliser les importateurs et distributeurs des produits alimentaires, ces derniers bénéficieront d’une subvention à la hauteur de Rs 500 millions à travers la Mauritius Revenue Authority (MRA). Pravind Jugnauth a souligné que cette aide sera entièrement financée par l’Etat.

Il est à noter que la séance d’hier au Parlement était consacrée aux débats sur The Optical Bill qui a été vote avec amendements. The Construction Industry Development Board (amendment) Bill a été présenté par le ministre des Infrastructures nationales, Bobby Hurreram. Les débats se poursuivront sur ce projet de loi lors de la prochaine séance parlementaire.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles