24.7 C
Port Louis
Monday, July 22, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Canada Désigne Un Diplomate Chinois “Persona Non Grata”

Doit Lire

Le gouvernement canadien a expulsé un diplomate chinois résidant à Toronto qui aurait participé à un complot visant à persuader un législateur canadien. 

La ministre canadienne des affaires étrangères, Mélanie Joly, a désigné le diplomate chinois Zhao Wei “persona non grata” dans un communiqué publié lundi. 

Après que le député canadien Michael Chong a accusé la Chine de violer les droits de l’homme, la puissance économique asiatique aurait tenté de s’en prendre à lui et à sa famille à Hong Kong. En réponse à la critique ouverte de M. Chong sur le traitement par la Chine de sa minorité ouïgoure, une évaluation des services de renseignement canadiens a été publiée dans le journal Globe and Mail, accusant M. Zhao d’être impliqué dans la collecte d’informations concernant M. Chong, âgé de 51 ans. L’expulsion du diplomate chinois en est le résultat. 

Le rapport indiquait que l’agence de renseignement canadienne pensait que, dans le but de décourager les “positions anti-chinoises”, la Chine avait demandé des informations sur les parents de Chong à Hong Kong. En 2021, le législateur a présenté au parlement un projet de loi qualifiant de génocide le traitement réservé par la Chine aux Ouïghours. La Chine a réfuté ces allégations et, immédiatement après, M. Chong a été sanctionné.

La décision de renvoyer le diplomate “a été prise après un examen minutieux de tous les facteurs en jeu”, a déclaré Mme Joly lundi, ajoutant que le Canada “ne tolérera aucune forme d’ingérence étrangère dans ses affaires intérieures”. Depuis, les services de renseignement canadiens ont reçu l’ordre d’alerter rapidement les législateurs et leurs familles en cas de menace.

L’ambassade de Chine à Ottawa a déclaré qu’elle rejetait l’expulsion. Elle a averti qu’elle “prendrait résolument des contre-mesures” en réponse à cette mesure. La semaine dernière, la Chine a accusé le Canada de “calomnie et de diffamation” dans un communiqué concernant les allégations selon lesquelles Pékin aurait pris pour cible M. Chong et sa famille, 

Ces allégations coïncident avec des dossiers de renseignements antérieurs qui accusent la Chine de chercher à influencer les élections canadiennes et qui ont été divulgués à des médias au Canada. L’enquête sur cette influence présumée a été annoncée par le Premier ministre canadien Justin Trudeau en mars.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles