29.7 C
Port Louis
Monday, February 6, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

Le Budget 2022-2023 Se Concentre Sur Le Renforcement De La Croissance Economique Et L’investissement Dans La Population

Doit Lire

Le budget 2022-2023, intitulé With the People, For the People, a été présenté, mardi après-midi à l’Assemblée nationale, par le ministre des Finances, de la Planification économique et du Développement, le Dr Renganaden Padayachy.  Il est axé sur trois piliers principaux, à savoir le renforcement de notre croissance économique et de notre résilience aux chocs futurs, l’accélération de la transition du pays vers un modèle de développement durable et inclusif, et l’investissement dans le peuple.

Le ministre des finances a observé que, bien que le pays ait connu une contraction de son produit intérieur brut (PIB) de 15 % en 2020, il s’en sort maintenant mieux depuis qu’une réponse historique de 32 % du PIB a été déployée par le gouvernement. Ceci, a-t-il souligné, démontre que le gouvernement est juste et bienveillant et qu’il agit par solidarité envers sa population.

Budget 2022-2023

À cette fin, le Dr Padayachy a énuméré plusieurs mesures qui ont été mises en œuvre pour aider la population. Il s’agit notamment de:

  • L’introduction du Wage Assistance Scheme et du Self-Employed Assistance Scheme qui ont bénéficié à 542 000 travailleurs et indépendants pour préserver l’emploi, ce qui représente 27,3 milliards de roupies ;
  • Le versement d’une pension de 9 000 roupies à quelque 302 000 bénéficiaires afin de préserver le pouvoir d’achat des personnes âgées et des personnes vulnérables ;
  • Subventionnement de produits essentiels pour un montant de Rs 5,2 milliards ;
  • Augmentation du salaire minimum de Rs 10.200 à Rs 11.075 ;
  • Paiement de la compensation salariale des employés des PME ;
  • Octroi d’un moratoire sur le remboursement du capital des prêts ; et
  • Allocation de Rs 100 milliards pour soutenir les entreprises.

Il a ajouté que ce train de mesures a permis au gouvernement d’éviter le licenciement massif de 100 000 personnes, la faillite économique et le chaos social. Il a déclaré que, selon les prévisions du FMI, le PIB du pays dépassera son niveau d’avant la pandémie, atteignant 520 milliards de roupies d’ici 2022, contre 465 milliards en 2021, et que le chômage devrait baisser à 7,8 %, contre 9,1 % il y a un an.

En outre, le ministre des Finances a indiqué que les exportations de biens et de services atteindront 169 milliards de roupies, contre 141 milliards en 2021, ajoutant que le taux d’investissement passera à 21,2 % du PIB, contre 19,2 % en 2021. Selon lui, les investissements directs étrangers dépasseront 20 milliards de roupies, contre 15,4 milliards l’année dernière, et les arrivées de touristes atteindront 1 million en 2022, contre 179 780 en 2021.

En ce qui concerne la dette du secteur public, il a souligné qu’elle sera en baisse, passant de 96,1 % en juin 2021 à 87,4 % en juin 2022. La dette publique, a-t-il dit, passera de 87,1 % en juin 2021 à 77,3 % en juin 2022. Il a rappelé que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, la guerre en Ukraine et les récents blocages en Chine ont un impact sur les prix à l’échelle mondiale et que, par conséquent, la Banque de Maurice prévoit une inflation de 8,6 % en 2022.

Budget 2022-2023

Le Dr Padayachy a déclaré que le gouvernement sera en mesure d’atteindre son objectif de ramener la dette du secteur public à moins de 80 % du PIB deux ans plus tôt que prévu. Pour 2022 – 2023, le PIB augmentera de 8,5 %, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne les investissements visant à renforcer la résilience de l’économie, des finances publiques et de la population, il a annoncé une série de mesures clés. Elles comprennent :

  • Le maintien du prix de détail du ” pain maison ” à Rs 2,60.
  • Mise à disposition de Rs 1,4 milliards pour une subvention de Rs 591,25 sur un paquet de 25 kg de farine aux boulangers.
  • Mise à disposition de 2 milliards de roupies pour maintenir le prix d’une bouteille de gaz de cuisson de 12 kg à 240 roupies au lieu de 680 roupies.
  • Maintenir le prix du riz à Rs 10,80 en allouant Rs 370 millions.
  • Réserver 500 millions de roupies à la State Trading Corporation pour qu’elle fournisse des produits essentiels tels que le lait, l’huile comestible et les légumineuses à un taux subventionné.
  • L’introduction d’un contrôle des prix des pâtes, des céréales de blé, des aliments pour nourrissons, ainsi que des couches pour bébés et adultes.
  • La marge des produits pharmaceutiques est réduite par un régime de majoration régressive.
  • Les produits devront être vendus avec un rabais d’au moins 50 % du prix d’origine après leur date de péremption mais avant leur date d’expiration.
- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles