21.3 C
Port Louis
Sunday, October 2, 2022

Download The App:

Read in English

spot_img

L’athlétisme Local Pleure Le Décès De Daniel André

Doit Lire

Maurice et surtout, Rodrigues a perdu un de ses illustres athlètes en la personne de l’entraineur, Daniel André. Ancien olympien durant les Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles, Daniel André était surtout connu pour avoir porté le sprint rodriguais en avant plan. Eric Milazar, Fernando Augustin, Henrico Louis sont tous passés par son école de sprint.

A 57 ans seulement, l’homme, qui a permis de mettre en place le centre régional d’athlétisme de Rodrigues ou encore le système sport-études dans l’ile, s’en est allé.

Marié et père de deux garçons, Daniel André était le « Principal Youth Officer » à Rodrigues et secrétaire du comité régional d’athlétisme. Touche-à-tout en sport, Daniel André était un footballeur, pratiquait le judoka et aimait la course à pied jusqu’à son arrivée à Maurice en 1980 à l’âge de 16 ans. Il avait alors fréquenté le collège Saint Andrew à la Rue Ambrose, Rose-Hill, et faisait partie de la sélection de football du collège et dans l’après-midi court dans les champs de canne à Ebène. Il habitait Rose-Hill à l’époque.

Il s’était illustré sur 200 et 400 m où il était le recordman de Maurice en 48.7 de 1984 à 1987. Il avait fait partie des premiers Mauriciens à se rendre aux Jeux Olympiques en 1984 aux Jeux de Los Angeles. En 1985, aux 2e Jeux des Iles de l’Océan Indien, il était le premier athlète rodriguais à prendre part à cette manifestation. Il avait été triple médaillé : deux d’argent et une de bronze au 400, 4×400 et 200 m. La même année, il avait été décoré par la Reine Elizabeth ll. En 1992, il s’était reconverti en entraîneur. Il détenait le diplôme de niveau 5 (IAAF) et il était devenu un conférencier de l’IAAF (Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme).

Daniel André
Daniel André

Les funérailles de Daniel André auront lieu à 15h ce vendredi 22 septembre à la cathédrale de Saint-Gabriel

Le Matinal Media présente ses vives sympathies à la famille André.

Témoignages

Judex Lefou, ancien recordman national du 110 m haies : « L’athlétisme rodriguais et mauricien perd un grand »

« Je suis très attristé par le décès de Daniel. Ce fut un choc pour moi quand Vivian (Gungaram) me l’a annoncé vers 7h au téléphone. J’ai connu Daniel en 1984, surtout quand il devait participer aux J.O. de Los Angeles. Moi, c’était mon début au stade de Rose-Hill. Puis, il était dans le groupe de Ron Davis. Grand athlète du 400, le premier à descendre sous les 50 secondes, je crois. »

Gilles Brelu-Brelu, ancien sprinter : « On est devenu non seulement adversaires mais amis »

« La première fois que j’ai vu Daniel, il avait gagné aux sports inter-collèges. Par la suite, il était venu au stade de Rose-Hill pour s’entraîner avec nous. Quelques années plus tard, il était aux Jeux Olympiques. Il avait battu le record de Norbert Barbe au 400 m. J’allais le voir à chaque fois que j’allais à Rodrigues. C’est vraiment une très triste nouvelle. »

Vivian Gungaram, assistant-secrétaire de l’Association Mauricienne d’Athlétisme : « C’est une perte énorme pour Maurice et Rodrigues »

« Je considérais Daniel comme mon fils. Il était un membre de la famille de l’athlétisme mais aussi de la famille Gungaram. Il a habité chez nous pendant deux ans quand il était un athlète et étudiant. C’est bien triste. Daniel a mené de nombreuses opérations à Rodrigues. C’est une perte énorme pour Maurice et Rodrigues. »

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles