29.7 C
Port Louis
Monday, February 6, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

La Chine Contre-attaque Les États-Unis Sur La Question De La Dette En Afrique

Doit Lire

Les États-Unis et la Chine se sont affrontés verbalement sur la question de la dette en Afrique après que les premiers ont critiqué la Chine pour être un “obstacle” à la réforme de la dette en Afrique. 

La secrétaire d’État américaine au Trésor, Janet Yellen, a fait ce commentaire cette semaine en Zambie, après quoi les responsables chinois de ce pays d’Afrique australe ont réagi vivement.

La réponse de la Chine aux États-Unis 

Après l’attaque de Mme Yellen contre la Chine, l’ambassade de Chine dans le pays africain a réagi à ses commentaires. On peut y lire que “la plus grande contribution que les États-Unis peuvent apporter aux problèmes de dette à l’extérieur du pays est d’agir sur des politiques monétaires responsables, de faire face à son propre problème de dette et d’arrêter de saboter les efforts actifs d’autres pays souverains pour résoudre leurs problèmes de dette.”

La dette nationale des États-Unis s’élève à environ 31 000 milliards de dollars, contre 5 600 milliards en 2000, en partie à cause de l’augmentation des coûts liés au vieillissement de la population, des dépenses pour les guerres en Irak et en Afghanistan, des initiatives COVID-19 et des réductions d’impôts qui ont réduit les recettes.

Les hausses de taux de la Réserve fédérale américaine, qui visent à freiner l’inflation intérieure, et le renforcement de la monnaie ont augmenté les dépenses liées au paiement de la dette des nations africaines, a indiqué la Banque africaine de développement la semaine dernière.

La Zambie a fait marche arrière sur sa dette en 2020 et n’a pratiquement fait aucun effort pour la restructurer avec les créanciers chinois et privés, ce qui a enfoncé davantage la population dans la pauvreté. 

Pour aborder l’objectif de la réforme de la dette en Afrique, Mme Yellen et la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, étaient arrivées à des occasions distinctes. 

En 2022, les nations les plus pauvres du monde devront payer 35 milliards de dollars au titre du service de la dette à des créanciers publics et privés, dont plus de 40 % seraient dus à la Chine, selon la Banque mondiale.

Janet Yellen appelle à l’action en matière de sécurité alimentaire

La secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen, a demandé mardi une action urgente pour renforcer la sécurité alimentaire à long terme en Afrique et dans le monde entier, tout en modifiant les pratiques et les technologies agricoles en fonction des changements climatiques.

Mme Yellen effectue une visite de 10 jours en Afrique et ses commentaires ont été faits lors de son passage en Zambie. Sa déclaration est intervenue après sa conversation avec une femme apicultrice et d’autres agriculteurs dont les travaux ont été soutenus par un projet financé par les États-Unis dans un village rural de ce pays d’Afrique australe.  Ce projet, qui fait partie du Fonds vert pour le climat, aide les petits agriculteurs de 155 villages zambiens à produire davantage de nourriture et à lutter contre les effets du changement climatique.

Mme Yellen a déclaré : “Ce projet montre comment nos pays peuvent s’associer pour résoudre deux des problèmes les plus critiques auxquels la Zambie et le monde sont confrontés : la sécurité alimentaire et l’adaptation au climat.” Elle est le premier représentant du gouvernement américain à se rendre en Zambie depuis une décennie.

L’ancienne présidente de la Réserve fédérale s’est également entretenue avec des membres du groupe d’épargne Twalumbu, qui aide ses membres à mettre en commun leurs fonds pour acheter du bétail, des équipements, des semences et des aliments pour animaux, augmentant ainsi leur production alimentaire et leurs revenus.

Faustina Piri, membre du groupe, a salué la visite du responsable américain dans cette région éloignée et l’a qualifiée de grande réussite, tout en observant que le club d’épargne apportait “une grande différence” en améliorant la vie de toutes les personnes concernées.

La visite de Mme Yell en Zambie marquait le sixième jour de sa tournée africaine dans trois pays. Sa tournée africaine est la première d’une longue série de visites prévues en 2023 par le président américain Joe Biden et les principaux membres de son cabinet, dans le cadre d’une initiative commune visant à renforcer les liens avec les pays africains.

Les changements radicaux du climat et les pressions accrues sur l’approvisionnement en nourriture dans le monde entier sont dus à la guerre que mène la Russie en Ukraine. Elle a tenu ces propos lors de la visite d’une ferme qui a été financée par le programme soutenu par le Fonds vert pour le climat. Elle a été construite avec un troupeau de chèvres et des réserves de céréales plus importantes.

Mme Yellen a également déclaré que 345 millions de personnes dans 80 pays étaient confrontées à de graves pénuries alimentaires depuis que la Russie a envahi l’Ukraine. En Zambie, ce chiffre est de 2 millions.

Lors du sommet des dirigeants américano-africains, les États-Unis et l’Union africaine ont convenu conjointement d’une initiative en matière de sécurité alimentaire le mois dernier.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles