21.3 C
Port Louis
Sunday, October 2, 2022

Download The App:

Read in English

spot_img

Huit Ans De Partenariat Entre L’ONU PAGE Et Le Gouvernement De L’île Maurice Arrive À Sa Fin

Doit Lire

Après huit ans de partenariat, l’engagement principal du Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte (PAGE) à Maurice touche à sa fin. Dans ce contexte, les agences des Nations Unies (ONU) et les partenaires nationaux du PAGE ont organisé, mercredi après-midi au Caudan Arts Centre de Port Louis, une cérémonie de transition vers le PAGE afin de faciliter la poursuite des actions à long terme visant à construire une économie verte inclusive.

L’événement de deux jours marque l’ouverture d’une nouvelle ère pour l’île Maurice dans le maintien de ses réalisations vers une économie verte et comprendra plusieurs sessions en petits groupes sur des secteurs thématiques pour encourager et permettre aux parties prenantes de participer et de partager les bonnes pratiques, les défis et les opportunités futures.

Le ministre du développement industriel, des PME et des coopératives, M. Soomilduth Bholah ; le ministre de l’environnement, de la gestion des déchets solides et du changement climatique, M. Kavydass Ramano ; le procureur général, ministre de l’agro-industrie et de la sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin ; la coordinatrice résidente des Nations unies pour Maurice et les Seychelles, Mme Christine Umutoni ; l’ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne (UE) à Maurice, M. Vincent Degert ; ainsi que d’autres personnalités étaient présentes à cette occasion.

Vincent Degert, Kavydass Ramano and Soomilduth Bholah
Vincent Degert, Kavydass Ramano et Soomilduth Bholah

Dans son allocution, le ministre Gobin a rappelé que le gouvernement mauricien et la PAGE s’étaient engagés dans un partenariat visant à renforcer les capacités de redressement économique du pays après la pandémie de COVID-19, ainsi qu’à améliorer la résilience économique et l’inclusion sociale du pays.

En outre, il a indiqué que le ministère de l’agro-industrie et de la sécurité alimentaire a approuvé la proposition PAGE au nom du gouvernement mauricien en novembre 2020 et qu’un financement à hauteur de 300 000 USD du Bureau du coordinateur résident des Nations unies (UNRCO) a été affecté à la mise en œuvre des activités de relance verte qui ont commencé depuis janvier 2021.

Pour leur part, les ministres Bholah et Ramano ont souligné que depuis que Maurice a rejoint l’initiative PAGE à la mi-2014, le pays a bénéficié de différents projets au niveau de plusieurs ministères et institutions, ajoutant que les agences PAGE de l’ONU ont fourni à Maurice des compétences et des connaissances précieuses pour atteindre des objectifs verts à différents niveaux de développement et dans des secteurs clés de l’économie, à savoir l’agriculture, le tourisme, la fabrication et les petites et moyennes entreprises (PME).

Le ministre Bholah s’est attardé sur certaines des contributions importantes que PAGE a réalisées en collaboration avec son ministère dans leur cheminement vers un secteur industriel durable et inclusif. Il s’agit de : Le projet d’évaluation des déchets industriels mis en œuvre de février 2016 à septembre 2017 ; le projet ” Greening the SMEs : Improving SME Access to Green Finance in Mauritius ” mis en œuvre spécifiquement pour les PME ; le programme SCORE (Sustaining Competitive and Responsible Enterprises) mis en œuvre entre novembre 2019 et février 2020 ; et l’opération COSHARE réalisée de septembre 2021 à juin 2022.

La ministre Ramano a souligné que le travail réalisé par PAGE servira de levier pour s’appuyer sur et intensifier les actions intégrant la durabilité dans les secteurs clés et faciliter la transition vers un paradigme de développement vert et circulaire. “Il est impératif que nous options pour une ‘transition écologique’ et je suis convaincu que les menaces auxquelles le pays est confronté en tant que petit État insulaire en développement peuvent se transformer en opportunités clés grâce à un passage à des modes de production et de consommation durables”, a-t-il souligné.

Vincent Degert, Manesh Gobin, Soomilduth Bholah and Christine Umutoni
Vincent Degert, Manesh Gobin, Soomilduth Bholah et Christine Umutoni

Quant à Mme Umutoni, elle a indiqué que le PAGE, le gouvernement mauricien et d’autres partenaires se sont concentrés sur trois domaines de résultats au cours de ces huit années d’étroite collaboration. Il s’agit de l’élaboration de politiques nationales, des réformes sectorielles et du renforcement des capacités.

A cet égard, elle a souligné que cette cérémonie de transition marque l’ouverture de plus grandes opportunités pour l’île Maurice dans le maintien de ses réalisations vers une économie verte et a réitéré que l’ONU continuera à être un partenaire en ce qui concerne la relance verte et le développement durable où les gens, la nature et les économies peuvent tous prospérer.

Degert, pour sa part, a souligné qu’il était urgent de passer radicalement du modèle d’économie linéaire à un modèle circulaire, régénérateur et résilient par nature. Au niveau de l’UE, a-t-il souligné, la formulation de politiques visant à accélérer cette transition indispensable a déjà commencé depuis longtemps.

Degert a ajouté que l’UE finance actuellement une vingtaine de projets à Maurice afin de catalyser les actions en faveur d’une économie plus verte, notamment le projet SWITCH Africa Green, un projet développé et financé par l’UE et géré par le PNUE.

À propos de la cérémonie de transition, l’ambassadeur a souligné qu’il s’agira d’une plateforme idéale pour examiner les progrès réalisés grâce à ce partenariat entre les agences de l’ONU et le gouvernement mauricien pour relever les défis, renforcer la résilience et aider à créer l’environnement propice pour que Maurice s’engage dans la transition vers une économie verte inclusive.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles