20.8 C
Port Louis
Monday, June 24, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Hippisme : Avec La Démission De Jean Michel Giraud, On S’attend Que Les Courses Commencent

Doit Lire

Jean Michel Giraud a démissionné de son poste de président et administrateur du Mauritius Turf Club (MTC) mercredi matin. Les espoirs sont maintenant grands de voir la saison des courses commencer bientôt.

Jean Michel Giraud a été élu président du MTC pour la 7ème fois en mars 2022. Depuis, il était dans un bras de fer avec les autorités en déclarant : “nous n’acceptons pas de perdre nos prérogatives qui sont celles de l’autorité des courses de chevaux à Maurice”.

La situation s’est aggravée en 2022 lorsque le MTSCL a demandé une licence d’organisateur de courses de chevaux. S’en est suivie une bataille avec des autorités telles que la GRA, la Division des courses de chevaux (HRD), la municipalité de Port-Louis et l’État qui a repris ses droits sur le Champ-de-Mars. L’injonction déposée auprès de la Cour suprême et qui a été refusée lundi dernier a été le déclencheur final. Le MTCSL a annoncé qu’il ne voulait plus prendre en charge les palefreniers, et les entraîneurs ont demandé le départ de Jean Michel Giraud. Ce dernier a présenté sa démission par courriel au secrétaire du MTC mercredi.

Jean Michel Giraud a dit comprendre que tant qu’il sera là, le MTCSL n’aura pas sa licence pour organiser les courses. ” Je pars avec une grande sérénité. J’ai fait le travail, je pense. Je n’ai jamais démissionné de mes convictions. J’ai toujours les mêmes convictions aujourd’hui. Je me suis battu pour apporter un peu d’intégrité dans cette industrie. Les emplois d’un certain nombre d’employés du MTC et de la MTCSL sont menacés”, a déclaré Jean Michel Giraud.

Les administrateurs de la MTC éliront un nouveau président le vendredi 13 mai. En attendant, ils vont tenter de récupérer le bail d’utilisation du Champ-de-mars auprès du ministère de l’Aménagement du territoire et du Logement. Et le MTCSL paiera ensuite la licence HRO.

Tous les amateurs de courses, entraîneurs, jockeys et autres personnes travaillant dans le secteur des courses espèrent que les choses s’amélioreront et que la nouvelle saison commencera bientôt.

Mais certaines questions demeurent. Le MTC acceptera-t-il toutes les conditions des autorités tout en laissant de côté la plupart de ses prérogatives ? Ou y aura-t-il d’autres batailles avant de voir le premier GO de la saison 2022 ?

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles