23.9 C
Port Louis
Saturday, May 25, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Deuxième Jour De Manifestations Au Mauritius College ; Les Elèves Protestent Contre Le Directeur Rajmun

Doit Lire

Les élèves sont rentrés dans une mode de grève en ce vendredi qui marque le deuxième jour des manifestations. L’élève Eloie Raujib a été recalé à l’entrée et ses camarades lui ont été solidaires. Ils n’ont pas gagné leurs salles de classe. Toutes ces manifestations ont pour origines des propos dénigrants allégués du Directeur envers cet élève de 15 ans au jeudi 16. La Special Support Unit (SSU) a dû intervenir.

Ce matin, il a été recalé à l’entrée. Il était accompagné de son père Michael Raujib, tres remonté par ce qu’à vécu son fils. La Direction a fait comprendre que c’était en provision pour eviter  un autre chaos comme la veille.

Retour sur la journée du jeudi 16

L’élève Eloie Raujib nous raconte que l’origine de cette protestation fait suite à une remarque envers sa personne pour avoir un blouson de couleur verte au lieu d’un blouson de couleur noir comme réclamé par les Rules and Regulations du collège. « Je n’avais pas un blouson noir qui chauffe assez. J’étais grippé et je n’ai pas estimé que cette banalité allait devenir un aussi gros problème. Quand il m’a fait la remarque, je lui ai dit pour rigoler qu’il portait une chemise rouge. Il a mal pris la plaisanterie et m’a demandé de le suivre jusqu’à son bureau. Et en chemin, il était enervé et dit Nation pann fer pou res dan sa lekol la. Nation pe gat sa lekol la ! Le directeur a fait déplacer mon père de son travail pour venir me récupérer. Le directeur Rajmun a menacé de me renvoyer pour la journée ».

Les manifestations du jeudi n’ont duré que quelques heures et les élèves étaient insistants à vouloir parler au Directeur Benysing Rajmun exigeant des excuses. Ils s’étaient regroupés devant les bureaux de ce dernier et en masse et la direction a préféré laisser partir les élèves plus tôt, soit à 13h30. Les élèves ont manifesté dans les rues jusqu’à gare de Curepipe dénonçant les agissements du Directeur de l’établissement, ils ont aussi posté des vidéos et des live sur les réseaux sociaux. Suivant leurs départs, le management a organisé un Staff Meeting général, les éducateurs ont été formellement mandés de ne pas soutenir les élèves mais de protéger le directeur et la paix dans l’école.

Vendredi agité

Il y avait déjà des provisions pour une manifestation ce vendredi matin à 08 heures par des parents, des membres de l’Upsee et certains élèves. Mais les élèves des deux départements ont rejoint la manifestation et ont procédé à un ‘Sit In’. La situation a été maitrisée par des officiers de la SSU. La foule a été dispersée et les enfants ont été demandés de regagner leurs salles de classe. Mais les parents et syndicalistes sont restés un peu plus longtemps.

Arvind Bhojun, secrétaire générale de l’Upsee nous livre « Enough is Enough! Par-dessus de tout ce qui est reproché actuellement au directeur Rajmun, il bénéficie encore de la protection des autorités dans l’Education. En tant que syndicat, nous ne pouvons pas accepter de tels acharnements sur les élèves et encore moins des commentaires et actes racistes. Ceci est contre les codes. Il ne peut pas déterminer quelle communauté a le droit de faire partie de l’école et quelle communauté ne doit pas ! Nous soutiendrons les élèves et les parents qui viendront manifester. Benysingh Rajmun doit être condamné pour ses actes et ses propos. Nous faisons appel à la PSEA et la Ministre de l’Education d’intervenir et le sanctionner ».

Plaintes à la Police

Au jeudi 16, le directeur Benysingh Rajmun a nié de tels propos et dit être étonné d’une telle réaction des élèves. Il est resté injoignable en ce jour. Un membre su staff nous apprend qu’au jeudi 16 « le directeur Rajmun est allé aviser les officiers de la station de police de Curepipe de la dégradation de la situation et à chercher leur protection ». L’élève Raujib a été recalé car la direction craignait d’autres ripostes. Ce jeune de 15 ans a été autorisé de reprendre l’école au lundi prochain. Cependant, il considère que « rien n’a été réglé. Mon père et moi, ont fait une déposition à la station de police de Curepipe contre le directeur Rajmun » a-t-il conclu.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles