24.7 C
Port Louis
Sunday, January 29, 2023

Download The App:

Read in English

spot_img

Deux Morts Sur Nos Routes Durant Ce Week-End

Doit Lire

La route a fait deux nouvelles victimes durant ce week-end dans le Nord du pays. Rajcoomar Panchoo, aussi connu comme Gian, 80 ans, a été percuté par une voiture à Camp La Cloche, Grande Pointe aux Piments avant d’être projeté sur le pare-brise arrière d’une fourgonnette. L’octogénaire a succombé à ses blessures dans la soirée du samedi 26 novembre. Dans la soirée du dimanche 27 novembre, le motocycliste Vencen Stevy Wonder Ivon, 36 ans, a été tué sur la route Royale de Mapou Leclézio après avoir été percuté de plein fouet par un 4 x 4.

C’est vers 19 heures 30 dans la soirée du samedi 26 novembre qu’une équipe de policiers du poste de police de Trou aux Biches s’est rendue à Camp La Cloche, Grande Pointe aux Piments à la suite d’une requête concernant un accident de la route. Le corps d’un homme gisait sur l’asphalte. Une voiture de la marque Honda Accord de couleur blanche et une fourgonnette de la marque Nissan de couleur verte étaient garées du côté gauche d’une route. Les deux véhicules faisaient face vers Balaclava. Des débris étaient éparpillés à cet endroit.

La position de ces deux véhicules et un homme ont été crayonnés par des volontaires. Cet homme, Rajcoomar Panchoo, habitant Grande Pointe aux Piments, avait déjà été conduit à l’hôpital du Nord par ses proches.  L’octogénaire a succombé à ses blessures vers 20 heures 05 le même jour. Ce samedi 26 novembre, des amis de la victime avaient organisé une fête dans une salle de la localité pour célébrer ses 80 ans qu’il a fêté le mardi 8 novembre. Au moment de cet accident, il était retourné chez lui pour changer ses vêtements avant de retourner à la fête. Il est descendu de sa voiture pour se rendre à son domicile juste en face lorsque ce drame s’est produit.

L’impact a été d’une rare violence qu’il a été projeté sur le pare-brise arrière d’une fourgonnette. Quoi que cet endroit soit couvert par une caméra de surveillance, les images de cet accident n’ont pas pu être capturées car la caméra est obstruée par des branches. Des images des autres caméras de Safecity et des caméras privées ont été visionnées. C’est ainsi qu’une Nissan Sunny de couleur blanche a été vue traverser juste avant que l’accident ne soit produit.

C’est un sentiment de révolte qui anime les membres de la famille Panchoo. Le mardi 6 août 2019, Indurman Panchoo, 61 ans, un autre frère de Rajcoomar Panchoo, avait lui aussi connu une fin tragique. Cet accident s’est produit presque au même endroit. Il revenait de la boutique après avoir acheté une cigarette. Des proches de Rajcoomar Panchoo sont indignés que rien n’ait été fait jusqu’ici pour éviter que d’autres accidents ne produisent. Ils disent avoir demandé des ralentisseurs sur cette route car des véhicules roulent à vive allure sur cette route.

Une vérification faite auprès de la National Transport Authority a permis de retracer le propriétaire de ce véhicule comme étant un habitant de Curepipe. Ce dernier a été interrogé par des policiers de Trou aux Biches et a expliqué qu’il a vendu ce véhicule à une femme de 42 ans, habitant Camp Mexique, Grande Pointe aux Piments. Celle-ci a fait dire, par l’intermédiaire de son avocat, Me Ivan Collendavelloo, senior counsel, qu’elle allait se rapporter au poste de police de Trou aux Biches le lundi matin du 28 novembre.

Une autopsie a été pratiquée sur le corps de Rajcoomar Panchoo à la morgue de l’hôpital Dr A.G.Jeetoo, Port-Louis au matin du dimanche 27 novembre par le Dr Ananda Sunnassee, Police Medical Officer. Celle-ci a attribué le décès à une fracture de la colonne vertébrale au niveau du cou.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles