21.3 C
Port Louis
Sunday, October 2, 2022

Download The App:

Read in English

spot_img

CHCL : L’application Du Collective Agreement De 2016 Exigée

Doit Lire

La situation reste tendue au Port. La menace de la grève pèse toujours depuis la semaine dernière. La revendication reste la considération du “Collective Agreement” de 2016. La riposte des employés du Port se traduit par un ‘Go Slow’, qui affecte toutes les opérations des douanes et même les navires, qui se fient à d’autres ports.

Riposte et répercussions

La direction de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL) avait refusé le Collective Agreement, signé en 2016, lors des négociations entre le patronat et le syndicat. La compagnie voulait passer à certaines modifications dans les conditions de travail de ses employés touchant même le système de paiement des heures supplémentaires. Plusieurs requêtes ont été formulés à la direction, mais aucun retour depuis. Les affaires continuent mais à un rythme très lent. Les mêmes employés craignent le pire car la livraison des conteneurs et les entreprises liées seront en perte. Le comité syndical a promis de se fier au CCM pour déclarer un ‘Dead Lock’ et entamer une grève. La répercussion s’annonce déjà grave, des navires pris dans ce dilemme accostent d’autres ports ou sinon, évitent Maurice et le MSC Dymphna, qui a préféré faire cap vers l’Afrique du Sud. Le Customs House Brokers’ Association a tiré la sonnette d’alarme que le marché local risque aussi d’être affecté sévèrement par ce Go Slow. Le trafic en général est déjà moins bien qu’en 2021, soit pendant la même période de janvier à mai, selon les statistiques. Le Port enregistre une baisse de 16.6 %, dans le trafic de marchandises et 31.9 % dans le trafic des conteneurs.

Le tout risque déboucher sur une grève de la faim dans les jours à venir. Hormis l’incompétence et la répétition des promesses non tenues, la ‘Port-Louis Maritime Employees Association’ (PLMEA), reproche aussi à la direction le manque d’effectifs et d’équipements, une cantine et un lieu adéquat pour déjeuner. En somme ils réclament un traitement plus humain envers leurs conditions et demandes. Ils attendent que le ministre du Travail, Soodesh Callichurn intervienne.

Menon Munien à la tête de la CHCL

La direction a bien rencontré les membres du syndicat au samedi 30 juillet avec l’assurance de la prise en considération des demandes, sauf pour les conditions d’emploi. Dans la foulée, la CHCL a élu un nouveau Président au lundi 01 aout. Menon Munien succède à Sanjeeven Permal, qui avait démissionné en septembre 2021. Les attentes sur le nouveau Président sont qu’il redresse la situation au Port et conduit à une reprise normale des activités.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles