19.4 C
Port Louis
Saturday, July 13, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Bérenger : « Nous Finalisons Un Document À Remettre Au Commissaire Electoral »

Doit Lire

En conférence de presse samedi, Paul Bérenger a indiqué qu’il n’y avait pas de rencontre avec Navin Ramgoolam et Xavier-Luc Duval cette semaine. Il y a deux raisons. D’abord, il y a eu le retour au Parlement. Deuxièmement, les trois formations sont en train de finaliser le document qu’elles entendent soumettre au Commissaire électoral. La prochaine réunion est prévue ce jeudi. “Nous espérons finaliser le document. Il s’agit de la deuxième version”, a déclaré Paul Bérenger. Il a ajouté qu’une copie sera remise au Commissaire électoral. Les trois dirigeants laisseront à Irfan Rahman le temps de l’étudier avec ses experts. C’est après que les trois leaders vont solliciter une rencontre avec le Commissaire électoral.

Paul Bérenger a indiqué que le document couvre tous les aspects de l’organisation d’une élection, de l’inscription au dépouillement et au vote. Il a qualifié le document de “solide”. Et Paul Bérenger dit qu’il faut éviter à tout prix la fraude électorale. Affaire Franklin : “On essaie de noyer le poisson”, plaisante Bérenger

Pour le leader du MMM, le gouvernement, la police et l’Icac sont tous les trois coupables dans l’affaire Franklin. Pour lui, il y avait une protection. “Ils essaient de noyer le poisson. Franklin a été protégé. Il n’a pas été envoyé à La Réunion. Ensuite, l’Icac ne s’occupe que du volet blanchiment et pas de la drogue”, a-t-il dit.

Lors de l’heure des questions, Paul Bérenger a déclaré que le MSM est “pire que jamais” lorsqu’il s’agit de gérer des deniers publics. Il faisait référence au rapport d’audit. Il a également dit qu’il aura tout le loisir de commenter le projet de loi concernant l’achat de médicaments pour le ministère de la Santé.

Toujours en conférence de presse, Paul Bérenger a utilisé à plusieurs reprises les termes « lâches » et « lâcheté » pour décrire Pravind Jugnauth et Alan Ganoo. C’était en rapport avec ce qui s’est passé au Parlement mardi. Rappelons que Pravind Jugnauth avait brandi une photo de Jasmine Toulouse, où elle côtoie Jean Hubert Celerine, alias Franklin. C’était Alan Ganoo qui lui avait donné la photo. Pour Paul Bérenger, c’est inacceptable. “C’est bien qu’il y ait eu l’unanimité dans le pays pour dénoncer la voie de Pravind Jugnauth et d’Alan Ganoo. C’est lâche et c’est dégoûtant. J’ai honte qu’Alan Ganoo ait fait partie du MMM à l’époque”, a déclaré Paul Bérenger. Il a ironisé sur le fait qu’Alan Ganoo a blâmé Pravind Jugnauth. “Les deux sont des lâches”, a déclaré le leader du MMM. Lors de l’heure des questions, Paul Bérenger a déclaré qu’avant même de quitter le Parlement, Navin Ramgoolam avait appelé Jasmine Toulouse pour lui exprimer sa solidarité. Il a également dénoncé la complicité de la majorité gouvernementale dans cette affaire qui a fait beaucoup de dégâts.

Sur le Parlement, Paul Bérenger a déclaré que rien n’a changé. “L’attitude du Président et de la majorité n’a pas changé. Ils continuent d’étouffer la démocratie parlementaire. Il n’est pas évident pour la population de sentir à quel moment on nous empêche de faire notre travail et à quel moment le Président commet un viol et un abus permanent du Règlement”, a-t-il déclaré. Alors pour lui, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. “De plus, ils ont refusé de lever la suspension d’Arvin Boolell”, a-t-il déclaré. Paul Bérenger commente également le fait qu’il n’y aura pas de questions lors de la prochaine session.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles