19.9 C
Port Louis
Thursday, May 23, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

Actis Va Investir Jusqu’à 300 Millions De Dollars Dans Les Ressources Énergétiques De L’Afrique

Doit Lire

L’un des principaux investisseurs de capitaux privés en Afrique, Actis, pourrait investir jusqu’à 300 millions de dollars par an dans les ressources naturelles telles que les énergies renouvelables et les projets de centrales électriques au gaz sur le continent, selon un haut responsable.

Le principal investisseur mondial dans les infrastructures durables a investi plus de 2 milliards de dollars dans les infrastructures énergétiques en Afrique au cours des deux dernières décennies. Ces investissements ont été réalisés dans des domaines tels que les projets d’énergie renouvelable à l’échelle des services publics, les centrales solaires commerciales et industrielles et la production d’électricité à partir de gaz naturel.

Lisa Pinsley, responsable de l’énergie au Moyen-Orient et en Afrique chez Actis, a déclaré que la société avait l’intention d’augmenter ces investissements. Dans une interview accordée à l’agence de presse britannique Reuters, elle a déclaré : “Nous pourrions envisager d’investir 200 à 300 millions de dollars par an si l’occasion se présente. Nous avons certainement l’appétit, et nous avons les fonds. Il s’agit de savoir si nous trouvons la bonne opportunité.”

Selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, l’Afrique ne représente que 2 % de la capacité mondiale en matière d’énergies renouvelables, contre 8 % pour l’Amérique du Sud et 48 % pour l’Asie. L’agence est une organisation intergouvernementale qui soutient les pays dans leur transition vers une énergie durable.

Mme Pinsley a ajouté que les investisseurs ont davantage d’opportunités si la capacité du continent en matière de ressources renouvelables augmente. Toutefois, l’organisation doit tenir compte du rendement des investissements par rapport à d’autres régions. La plupart des ressources en Afrique sont détenues par l’État, alors que beaucoup sont confrontés à la misère financière. Elle a également souligné que les rendements devront montrer le risque afin d’attirer davantage les investisseurs privés. 

Selon Mme Pinsley, “Actis investira également dans des projets d’infrastructure gazière et de conversion du gaz en électricité, mais elle n’investira pas dans des projets d’exploration et de production de carburant liquide ou de pétrole et de gaz en Afrique.”

L’Afrique émet même moins de 3 % des émissions mondiales de carbone liées à l’énergie, mais d’un autre côté, elle est la plus injustement touchée par le changement climatique.  

Lors du sommet sur le climat COP27 en Égypte, les dirigeants africains ont insisté sur le fait que, pour aider leurs populations à échapper à la pauvreté, ils devraient être autorisés à utiliser leurs ressources pétrolières et gazières.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles