23 C
Port Louis
Sunday, July 14, 2024

Download The App:

Read in English

spot_img

14 Technologies Anciennes Qui Etaient En Avance Sur Leur Temps

Doit Lire

À chaque tournant de l’histoire de l’humanité, la technologie est amenée à se développer et à modeler notre mode de vie et notre façon de voir les choses autour de nous. Les archéologues ont identifié des technologies anciennes qui laissent les scientifiques d’aujourd’hui sous le choc et l’émerveillement. Certaines de ces découvertes peuvent sembler en avance sur leur temps, mais ces technologies se sont avérées utiles pour élaborer des stratégies militaires et ont ouvert la voie à des changements révolutionnaires dans les avancées scientifiques. Bien que ces inventions aient été révolutionnaires, il convient de rendre hommage à l’habitat culturel et sociétal qu’elles ont inspiré.

Selon les mots de Nikola Tesla, “Le jour où la science commencera à étudier les phénomènes non physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que dans tous les siècles d’existence précédents”. En effet, la technologie et l’humanité ont ensemble parcouru un long chemin dans de nombreux domaines scientifiques. Jetons un coup d’œil aux technologies les plus exquises utilisées dans les temps anciens.

  1. Le mécanisme d’Antikythera

Le mécanisme d'Antikythera

Le mécanisme d’Antikythera était un ordinateur de la Grèce antique composé de pièces de bronze assemblées dans une boîte en bois et destiné à “reproduire les mouvements du ciel”. En d’autres termes, un dispositif capable d’augurer des mouvements astrologiques ainsi que des dates et heures d’événements sportifs tels que les Jeux olympiques. Il a été mis au point sur des navires de commerce datant d’environ 100 avant notre ère.

Le mécanisme d’Antikythera était utilisé comme un cadran scientifique, beaucoup plus grand qu’une horloge de cheminée, et fonctionnait grâce à 30 roues dentées. Il affichait l’heure céleste avec l’aide des planètes comme guides. Il suit la position de la Lune à l’aide d’un engrenage épicycloïdal et d’un mécanisme de fentes et de goupilles pour refléter les variations du mouvement de la Lune dans le ciel. Une technologie dépassant ce degré de sophistication reste à développer.

  1. Les rochers de Sacsayhuaman

Les rochers de Sacsayhuaman

Situé à la périphérie de Cusco, au Pérou, Sacsayhuaman est un site mégalithique créé avec des pierres pesant plus de 50 tonnes. Ces pierres sont façonnées et disposées de telle manière qu’il semble que les roches s’ajustent précisément à leur place, de sorte qu’une simple feuille de papier ne peut pas glisser à travers ces roches assemblées.

Se dressant à 3701 mètres au-dessus du niveau de la mer, certaines de ces pierres sont constituées de coins courbés qui semblent avoir été adoucis autour de leurs angles. De grandes pierres aux bords adoucis étaient également sous-entendues dans les structures construites en Égypte. Précédant les Incas, la création de Sacsayhuaman est un mystère, qu’il s’agisse de l’artisanat de l’homme ou des Dieux.

  1. La batterie de Bagdad

La batterie de Bagdad

Parmi les inventions antiques les plus controversées, la batterie de Bagdad, également connue sous le nom de batterie parthe, a été découverte par un archéologue allemand en 1983 dans la banlieue de Bagdad (Khujut Rabu). Elle est pré-datée entre 150 avant J.-C. et 650 après J.-C..

Cette technologie vieille de 2 000 ans est décrite comme une ancienne version de la “batterie”. Il s’agit d’une jarre en argile dans laquelle sont insérés un cylindre de cuivre et une tige de fer. Si un acide faible est versé dans le pot d’argile, il génère environ 1 volt d’électricité.

Bien que de nombreux archéologues n’aient trouvé qu’une seule pile, l’explication de la nécessité de cette pile reste floue. Selon la théorie, la pile était utilisée pour la galvanoplastie, qui consiste à placer une couche de métal sur une autre. On prétend également que la pile de Bagdad faisait partie des rites religieux en électrocutant les gens pour les amener à la foi.

  1. Portes automatisées

Portes automatisées

Les portes automatisées seraient une idée des Grecs remontant à l’an 1 de notre ère. Bien que les portes automatiques aient été développées en 1931, elles sont considérées comme une technologie de “l’ère moderne”.

Les Grecs utilisaient un système hydraulique pour cette technologie. Si les Grecs anciens voulaient ouvrir des portes automatiques, il fallait allumer un feu générant la chaleur nécessaire à l’accumulation de l’atmosphère dans des récipients en laiton. Ces récipients étaient remplis d’eau, ce qui augmentait leur poids et provoquait l’ouverture des portes.

Bien que ce système ne semble pas aussi efficace que les portes automatisées de la ville, qui mettaient des heures à s’ouvrir, le processus ne pouvait être maîtrisé une fois lancé.

  1. Anciens modèles d’avions

Anciens modèles d'avions

Les avions actuels ont, étonnamment, une formation similaire à celle des anciennes cultures égyptienne et centraméricaine. À Saqqara, un artefact égyptien a été découvert dans une tombe en 1898. Cet artefact était un objet en bois d’un mètre quatre-vingt qui semblait avoir un fuselage, une queue, des ailes et même un siège de pilote. Ce modèle, vieux d’environ 1000 ans, est fait d’or et est considéré comme une réplique défectueuse d’un avion à aile delta.

  1. Houfeng Didong Yi

Houfeng Didong Yi

Un ancien artefact chinois datant de 2 000 ans, le Houfeng Didong Yi, est un sismoscope et le premier dispositif de détection des tremblements de terre de l’histoire de l’humanité. L’inventeur de cet appareil était Zhang Heng, qui était également astronome, ingénieur, scientifique, érudit et artiste. Le Houfeng Didong Yi est l’une des nombreuses réalisations de Zhang Heng.

Il s’agissait d’un sismoscope en forme de jarre qui comportait huit projections tubulaires en forme de têtes de dragon avec huit crapauds correspondants à sa base. Chaque crapaud indiquait la direction de l’onde sismique en mouvement. Lorsqu’un tremblement de terre était détecté, l’appareil laissait tomber une balle dans l’un des crapauds.

Zhang Heng était d’avis que les tremblements de terre sont causés par l’air du vent. Il a déclaré : “La principale cause des tremblements de terre est un élément naturellement rapide et qui se déplace d’un endroit à l’autre. Tant qu’on ne le remue pas, mais qu’il se cache dans un espace vacant, il se repose innocemment, ne causant aucun trouble aux objets qui l’entourent”.

L’inventeur explique encore : “Mais toute cause venant de l’extérieur l’excite, ou la comprime, et la pousse dans un espace étroit…. et quand l’occasion de s’échapper est coupée, alors ‘Avec un profond murmure de la Montagne, elle rugit autour des barrières’, qu’après de longs coups elle déloge et jette en haut, devenant d’autant plus féroce que l’obstacle avec lequel elle a lutté est plus fort.”

Le fait le plus fascinant aujourd’hui est que personne n’a été en mesure de produire un dispositif similaire à ce jour.

7. Stonehenge

Stonehenge

Stonehenge est un arrangement de 75 pierres géantes construit entre 3000 et 2000 avant notre ère. Comme les archéologues ne disposent d’aucune preuve de la construction de cette structure, l’emplacement de ces pierres fait l’objet de débats. On pense que les pierres étaient transportées soit en les faisant rouler sur des rondins, soit sur un traîneau avec l’aide de graisse animale graissant la piste des pierres jusqu’au rouleau.

Stonehenge est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et une icône britannique. Stonehenge est une structure mégalithique qui fonctionne comme un observatoire céleste, utilisé pour prédire les éclipses, les solstices, les équinoxes, etc. Les solstices d’été et les équinoxes d’hiver étaient célébrés à Stonehenge même.  Cette structure ancienne aide la technologie moderne à créer des cartes et à suivre les étoiles.

  1. La voiture blindée

La voiture blindée

L’une des idées de Léonard de Vinci, la voiture blindée, était limitée par l’époque à laquelle elle était pensée. Les créations de De Vinci, notamment le roulement à billes, le pont tournant, le parachute et la mitrailleuse, sont très utilisées aujourd’hui. Mais l’idée même d’une voiture blindée peut être énoncée comme l’inspiration d’un char, qui est un véhicule blindé chargé de canons flexibles dans toutes les directions.

  1. La boussole viking

La boussole viking

Le Vegvisir, plus connu sous le nom de boussole viking ou de boussole runique, était un symbole de protection. Elle était constituée de huit portées runiques vikings et fonctionnait avec le même degré de précision qu’un GPS moderne. Elle utilisait des pierres solaires pour se diriger en mer.

Les huit portées de la boussole indiquaient les directions cardinales et intercardinales (nord, nord-est, est, sud-est, sud, etc.). La boussole se compose d’un clou au centre du dispositif dont l’ombre indiquait les directions. La boussole viking est un symbole hautement placé de la guidance spirituelle dans la foi Asatru et agit également comme un symbole de la culture islandaise.

  1. Le feu grégeois

Le feu grégeois

Le feu grégeois, ou feu de mer, ou feu romain, ou feu de guerre, est une invention destructrice développée par l’Empire romain d’Orient en 672. Cette arme militaire a fait ses débuts lorsque les Byzantins étaient attaqués par les musulmans. Les Grecs ont forcé leurs rivaux à s’agenouiller avec ce feu, laissant les forces attaquantes dans un état de choc et de crainte total. Ils se sont ensuite développés pour créer des grenades à feu.

Les Grecs étaient plus malins que leurs ennemis en combinant du vinaigre et de la vieille urine pour créer le feu grec. Personne n’a été capable de régénérer le feu grégeois, à l’exception du napalm qui s’est le plus rapproché de cette technologie militaire.

  1. Les armes à rayons thermiques d’Archimède

Les armes à rayons thermiques d'Archimède

Une autre technologie ancienne faisant l’objet de débats importants est l’arme à rayons thermiques d’Archimède. Ce dispositif était utilisé pour abattre des forces rivales en utilisant de grands miroirs métalliques pour diriger les rayons du soleil sur l’ennemi, l’enflammant ainsi.

Un scientifique grec, Ioannis Sakkas, a fabriqué une arme très similaire et l’a mise à l’épreuve. Il a utilisé 70 miroirs recouverts de cuivre, a attaqué des navires de guerre romains qui se trouvaient à 50 mètres de distance, et a brûlé les navires romains en un clin d’œil. Le navire attaquant était rempli de goudron qui agissait comme un agent de combustion.

12. Aeolipile

Aeolipile

Une turbine à vapeur mise au point au 1er siècle de notre ère, Aeolipile, a été inventée par Héron d’Alexandrie, un mathématicien et ingénieur. Cette turbine était une sphère creuse qui fonctionnait en faisant tourner une paire de tubes creux facilitant l’acheminement de la vapeur vers la sphère depuis un chaudron. La vapeur provenant des tubes creux faisait circuler l’appareil à grande vitesse.

L’éolipile était surtout utilisé comme un jouet pour les enfants. L’appareil ne pouvait pas être développé davantage, car il fallait parcourir de longues distances pour obtenir du carburant. Les inventeurs modernes ont recréé ce dispositif en surmontant ses limites.

  1. La grande pyramide de Gizeh

La grande pyramide de Gizeh

L’une des sept merveilles du monde, la grande pyramide de Gizeh, est l’une des trois immenses pyramides qui se dressent sur une grande plaine à l’ouest du Caire, il y a environ 4500 ans. À l’époque, les Égyptiens n’étaient pas équipés d’outils rudimentaires ni de machines comme les grues. Ils n’avaient que des connaissances limitées en astronomie et des outils en cuivre. La construction a nécessité une quantité inimaginable de travail, et il a fallu 20 ans pour construire chaque pyramide.

Les pyramides sont construites avec une telle précision que chaque structure est à 1/15e de degré du nord, du sud, de l’est et de l’ouest, ce qui en fait la structure la plus précisément placée au monde. En outre, elle est située au centre de la masse terrestre et le parallèle est/ouest et le méridien nord/sud se croisent à la Grande Pyramide.

Les mathématiciens qui ont conçu les pyramides ont mesuré le rayon du soleil avec le périmètre des coffres en granit et le poids des pyramides par rapport à la masse de la terre. Certains pensent que les grandes pyramides ont pu être construites avec l’aide d’une technologie extraterrestre.

  1. Le pilier de fer non rouillé de Delhi

Le pilier de fer non rouillé de Delhi

Un pilier de fer se dresse dans la capitale du sous-continent indien, Delhi. Le pilier de fer non rouillé a été construit sous le règne du roi Chandra. Il mesure 7,2 mètres de haut pour un diamètre de 16 pouces et pèse plus de 3000 kilogrammes.

Des écritures anciennes sont gravées sur le pilier, qui est bien préservé car la structure n’est pas affectée par l’exposition à l’humidité. Les scientifiques ont examiné le processus en trois phases permettant de créer une fine couche protectrice sur le pilier. Cette méthode pour empêcher le fer de rouiller est vieille de plus de mille ans et reste efficace aujourd’hui encore.

- Advertisement -spot_img

Plus D'Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Dernières Nouvelles